Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un portrait-robot diffusé pour la tuerie de Chevaline

Reuters04/11/2013 à 19:36

LES ENQUÊTEURS DIFFUSENT UN PORTRAIT-ROBOT POUR LA TUERIE DE CHEVALINE

PARIS (Reuters) - Les enquêteurs de la tuerie de Chevaline, près d'Annecy (Haute-Savoie), ont diffusé lundi le portrait-robot d'un motard aperçu à proximité de la scène du crime, où quatre personnes ont été abattues le 5 septembre 2012.

Ils espèrent que la diffusion de ce dessin d'un homme casqué et portant un bouc fera avancer l'enquête, qui conserve de nombreuses zones d'ombre.

Saad al Hilli, un Britannique d'origine irakienne de 50 ans, avait été retrouvé mort de plusieurs balles dans la tête avec sa femme et sa belle-mère sur le parking d'une route forestière. Un cycliste de la région qui passait par là avait également été abattu.

La famille al Hilli avait deux filles qui ont survécu au drame après que l'une d'elles a été laissée pour morte.

Un motard avait été aperçu non loin de là par Brett Martin, un cycliste britannique qui a expliqué le mois dernier à la BBC l'avoir croisé au moment où il arrivait sur les lieux.

Cet homme avait aussi été prié de quitter cette région boisée par des agents de l'ONF qui avaient pu apercevoir le visage du conducteur lorsqu'il avait levé la visière de son casque.

"Les deux agents ont croisé la route de ce motard et lui ont demandé de faire demi-tour parce que la zone est interdite" aux véhicules, a dit à Reuters le procureur d'Annecy, Eric Maillaud.

Il a précisé que le motard avait été intercepté "un peu avant" la tuerie, entre 15h15 et 15h40.

UN CASQUE AVEC OUVERTURE LATÉRALE

"L'attention doit être portée sur le casque décrit par les témoins comme étant de couleur noire ou foncée avec ouverture latérale au niveau de la mentonnière", indique le communiqué de la gendarmerie accompagnant le portrait-robot.

Le seul casque sur le marché correspondant à cette description est un casque "GPA type ISR".

Eric Maillaud a insisté sur l'importance de ce casque, "qui n'a été diffusé qu'à quelques milliers d'exemplaires" dans le commerce et que les enquêteurs ont cherché en vain sur internet et dans les boutiques spécialisées.

"Rien ne permet d'affirmer que le motard est l'auteur des crimes", a-t-il ajouté, précisant que l'homme était considéré pour le moment comme un témoin.

Le magistrat a souligné qu'il y avait "un seul tireur" mais que celui-ci avait peut-être des complices.

Près de 25 douilles ont été retrouvées sur la scène du crime et "elles proviennent toutes de la même arme", un ancien Luger en dotation il y a de nombreuses années dans l'armée suisse, a rappelé Eric Maillaud.

"Il est vraisemblable qu'on ne la retrouvera jamais. Elle est intraçable dans la mesure où elle est très peu utilisée, hormis en Suisse", a-t-il dit, précisant qu'il était facile de se procurer une telle arme si près de la frontière.

La BBC a indiqué pour sa part que deux témoins avaient également signalé la présence d'une BMW X5 grise, avec volant à droite, conduite par un homme "légèrement chauve et à la peau sombre".

Dans un premier temps, les enquêteurs s'étaient intéressés au frère de Saad al Hilli, Zaïd, qui avait été arrêté et entendu par la police britannique en juin dernier, avant d'être relâché faute de preuves.

Les deux frères se disputaient l'héritage de plusieurs millions d'euros de leur père.

Zaïd al Hilli a reproché à la police française de ne pas avoir correctement enquêté sur l'hypothèse selon laquelle la véritable cible des tueurs était Sylvain Mollier, un cycliste français retrouvé mort à proximité des autres corps.

Les enquêteurs ont affirmé que cette piste n'avait rien donné.

Gérard Bon, avec Nicolas Bertin, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.