Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un plan pour accélérer la construction de logements

Reuters02/05/2013 à 18:06

LE GOUVERNEMENT DÉTERMINÉ À ACCÉLÉRER LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a examiné mercredi un plan visant à accélérer la construction de logements en France qui prévoit notamment la transformation de bureaux en habitations et l'accélération des procédures de délivrance des permis de construire.

La procédure accélérée des ordonnances devrait être utilisée pour adopter les textes au Parlement en vue d'une mise en oeuvre des mesures "à l'automne", a précisé la ministre du Logement.

"On est déterminés à aller plus vite et mieux pour construire du logement", a déclaré Cécile Duflot à la sortie du conseil des ministres.

"Aujourd'hui, il y a 3,5 millions de personnes qui sont mal logées, les gens ont de plus en plus de mal à avoir des logements avec des niveaux de loyers qui sont compatibles avec leurs revenus donc il faut des efforts déterminés pour créer du logement accessible", a-t-elle fait valoir.

Les mesures annoncées s'inscrivent dans le plan d'urgence pour le logement dévoilé le 21 mars dernier par le président de la République.

Le chef de l'Etat avait alors dit vouloir diviser par trois les délais de procédure et par deux celui du traitement des contentieux, par exemple en sanctionnant financièrement plus durement les recours abusifs contre les permis de construire.

"UNE VUE DE L'ESPRIT"

Le texte présenté mercredi prévoit "une procédure intégrée" rassemblant "l'ensemble des procédures d'autorisation nécessaires pour un projet, afin d'aboutir plus rapidement à la délivrance des permis de construire, dans le respect de la protection de l'environnement", peut-on lire dans le compte rendu du conseil des ministres.

Le projet de loi entend aussi "réduire le délai de traitement des recours contentieux et lutter contre les recours abusifs".

Pour accroître la densification des sites urbains, Cécile Duflot veut limiter les obligations en matière de places de stationnement, autoriser l'alignement d'une construction sur la hauteur d'un bâtiment contigu, la surélévation d'immeubles pour la création de logements et favoriser la transformation de bureaux en logements.

"Au moins 3,5 millions de mètres carrés vides peuvent être transformés rapidement en logements", a-t-elle estimé.

Sur ce dernier point, certains professionnels du logement ont fait part de leur scepticisme.

"C'est une vue de l'esprit", a déclaré à Reuters un promoteur immobilier ayant requis l'anonymat. "Ce n'est pas du tout adapté à la situation car dans la majorité des cas les bureaux n'ont pas été conçus pour être des logements, les contraintes étant complètement différentes (...) Et puis le coût nécessaire est totalement dissuasif dans la majorité des cas".

Le mois dernier, Magali Marton de DTZ Research, citant une étude de l'Orie (Observatoire régional de l'immobilier d'entreprise), avait indiqué que la réhabilitation d'un bureau en logement pouvait atteindre 2.200 euros le mètre carré pour la structure à Paris et que cela ne permettait de créer qu'entre 200 et 300 logements par an.

Elizabeth Pineau, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.