Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un mort et 11 blessés dans une attaque à Bersheeba, en Israël

Reuters19/10/2015 à 07:40

UN PALESTINIEN ARME TUE UN MILITAIRE ISRAÉLIEN DANS LE SUD D'ISRAËL

par Ori Lewis et Jeffrey Heller

JERUSALEM (Reuters) - Un Palestinien armé a attaqué dimanche la gare routière de Beersheba, dans le sud d'Israël, tuant un militaire et blessant onze autres personnes, rapporte la police.

Il s'agit d'un des épisodes les plus violents de la vague de violence qui secoue Israël et les territoires occupés depuis le début du mois d'octobre.

L'assaillant, identifié par les médias palestiniens comme étant Assam al Araj, originaire de Chouafat, dans la banlieue de Jérusalem, a été abattu après de longs échanges de coups de feu.

Plusieurs policiers figurent parmi les onze blessés, dont deux sont dans un état critique selon des sources médicales.

D'après les premières informations, les assaillants étaient au nombre de deux mais le chef de la police régionale israélienne Yoram Halévy a déclaré par la suite que l'enquête avait conclu à l'action d'un seul homme.

Ce dernier a pénétré dans la gare routière, abattu un militaire à l'aide d'une arme de poing avant de lui prendre son fusil d'assaut, dont il s'est servi pour tirer sur ses autres victimes, a expliqué Yoram Halévy.

Les islamistes du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza, ont qualifié l'attaque de Beersheba de "réaction naturelle aux exécutions de Palestiniens par Israël".

Depuis deux semaines, 42 Palestiniens et sept Israéliens sont morts dans des heurts et des agressions en Cisjordanie, à Jérusalem-Est, à la frontière entre la bande de Gaza et l'Etat hébreu ainsi que dans des villes israéliennes.

Deux des agresseurs qui ont attaqué des Israéliens depuis le début du mois étaient des Arabes israéliens, les autres des Palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

Israël a construit dimanche à Jérusalem-Est un mur de béton sur une courte portion de rue séparant le quartier palestinien de Djabel Moukabar d'un quartier juif voisin.

La police a justifié l'installation de ce mur de dix mètres par la flambée de violence, afin d'éviter notamment des jets de cocktails incendiaires ou d'autres projectiles sur les appartements juifs. Elle a assuré que cette mesure était temporaire.

DES EMPLOYÉS ARABES INTERDITS DE FACTO DANS LES ÉCOLES

Quatre municipalités israéliennes, dont celle de la capitale économique Tel Aviv, ont par ailleurs annoncé que les employés chargés de l'entretien et du nettoyage, dont beaucoup sont arabes, n'étaient plus autorisés à travailler dans les écoles.

Le ministère israélien de l'Intérieur a appelé "tous les maires à continuer d'agir avec respect et équité à l'égard de tous les travailleurs, quels que soient leur religion, leur ethnie ou leur sexe". Il ne demande cependant pas l'annulation des mesures prises.

Dov Khenin, député de la Liste arabe unifiée à la Knesset, le Parlement israélien, a dénoncé "des mesures dangereuses d'exclusion raciste".

Invoquant les problèmes de sécurité, les municipalités de Tel Aviv, Rehovot et Hod Hasharon ont annoncé sur leurs sites internet que les employés d'entretien ou de nettoyage, dont beaucoup sont arabes, ne seraient plus autorisés à entrer dans les écoles.

Les communiqués évitent toutefois d'utiliser le mot "arabe" et des responsables soulignent que la mesure s'applique à tous les employés concernés, juifs compris.

Une autre ville, Modiin-Maccabim-Reut, à mi-chemin entre Tel Aviv et Jérusalem, a annoncé que les "membres de la minorité" - terme désignant les Arabes israéliens qui représentent 20% de la population - ne pourraient plus travailler dans les écoles.

Réuni en conseil des ministres, le gouvernement israélien a également élargi dimanche les pouvoirs de contrôle de la police dans la rue.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu doit rencontrer cette semaine le secrétaire d'Etat américain John Kerry, dans le cadre des efforts déployés par Washington, principal allié d'Israël, pour rétablir le calme dans la région. John Kerry a également prévu de rencontrer le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

(Guy Kerivel et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.