1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un million d'espèces devraient disparaître dans «les prochaines décennies»
Le Parisien23/04/2019 à 17:20

Un million d'espèces devraient disparaître dans «les prochaines décennies»

Ce n'est a priori qu'une confirmation de la menace mais l'ampleur et l'urgence font froid dans le dos. Selon un rapport de l'ONU publié en amont d'un sommet intergouvernemental la semaine prochaine, jusqu'à un million d'espèces animales et végétales pourraient être menacées d'extinction, dont beaucoup « dans les prochaines décennies ». Ce document de 1 800 pages, écrit par 150 experts de 50 pays, servira de base de travail aux décideurs de 130 pays membres de l'IPBES, la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques. Alors que le but sera de dresser un état de lieu et de s'entendre sur des mesures à mettre en place tous ensemble, retour sur les principaux enseignements du rapport.Accélération de l'extinction des espècesSelon le résumé de cette grande étude, diverses « preuves indépendantes signalent une accélération rapide imminente du taux d'extinction des espèces [...] même si les facteurs ne s'intensifient pas ». Sur les 8 millions d'espèces estimées (dont 5,5 millions d'espèces d'insectes) sur la planète, « un demi-million à un million d'espèces devraient être menacées d'extinction, dont beaucoup dans les prochaines décennies », poursuit le texte. Ces projections correspondent en outre aux mises en garde de nombreux scientifiques qui estiment que la Terre est au début de la 6e « extinction de masse », la première attribuée à l'Homme qui a déjà fait disparaître au moins 680 espèces de vertébrés depuis 500 ans. LIRE AUSSI > L'extinction des insectes, pire déclin d'une espèce depuis les dinosaures L'exploitation des terres première responsablePremiers responsables de cette sombre situation : l'utilisation des terres (agriculture, exploitation forestière, mines) et l'exploitation directe des ressources (pêche, chasse). Viennent ensuite le changement climatique, les pollutions et les espèces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • odnaz
    23 avril18:23

    Pauvre ONU, ferait bien déjà de s'occuper des enfants et populations mal nourris, en permanente migration pour rester en vie.Non ces paranoïaques préfèrent parler de ce qu'ils ne connaissent pas pour se rendre importants. Ils sont d'une ignorance crasse pour tout ce qui concerne le monde, la nature, les sciences. Ceux qui sont français ont fait au mieux Sciences Po, au pire Sciences Po ou sont issus d'un copinage.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer