1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un métro pour désenclaver Andorre
Le Parisien12/01/2019 à 10:59

Un métro pour désenclaver Andorre

La Haute Cerdagne est en état de surexcitation depuis que le projet d'un métro entre France et Andorre vient de ressortir des cartons. Il s'agirait de construire un funiculaire souterrain entre la gare de Porta (Pyrénées-Orientales), aujourd'hui en sommeil, et Le Pas de la Case, la porte d'entrée nord de la principauté d'Andorre, territoire enclavé notamment en hiver. Ce funiculaire à une seule voie serait construit sur 7 585 m et permettrait de faire gagner du temps dans ce secteur de très haute montagne. Un projet évalué à 150 M€ porté par la chambre de Commerce d'Andorre et relayé par la CCI des Pyrénées-Orientales.Des avantages économiques et écologiques« C'est la chambre de commerce d'Andorre qui a ressorti le dossier. Cela permettrait d'améliorer singulièrement l'accès à la principauté via le Pas de La Case et surtout de retirer des voitures sur cet axe que les Andorrans souhaitent développer », explique Franck Ramonatxo, vice-président de la CCI de Perpignan, qui a saisi la balle au bond. Le fameux métro France-Andorre partirait de Porta pour déboucher en station souterraine en plein cœur du Pas de La Case, la ville très commerçante andorrane, onze minutes plus tard. Une ligne capable de transporter 2 800 personnes en heure de pointe qui incitera les visiteurs à s'arrêter davantage en Cerdagne avant de partir faire les courses en Andorre et facilitera les trajets pour les Français qui vont travailler tous les jours dans la principauté.« Le projet avait déjà été présenté en 2009 »« Le projet de ce tunnel avait été présenté une première fois en 2009 puis abandonné. Cette fois-ci, on sent une véritable volonté d'aboutir. Et cela peut totalement transformer l'économie de la vallée française du Carol », estime Marius Hugon, le maire de Porta qui a déjà des ambitions, notamment un hôtel quatre étoiles aux portes de la principauté d'Andorre. Le projet prévoit également à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer