Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un geste gouvernemental pour les sinistrés de Lourdes

Reuters24/10/2012 à 18:53

LE GOUVERNEMENT FAIT UN GESTE POUR LES VICTIMES DES INONDATIONS DE LOURDES

TOULOUSE (Reuters) - Les victimes des inondations de ce week-end à Lourdes et dans les Hautes-Pyrénées bénéficieront d'une "bienveillance particulière" dans le traitement de leur dossier fiscal par l'administration, ont annoncé mercredi les ministres de l'Economie et du Budget.

La crue du Gave de Pau, qui traverse Lourdes, a entraîné samedi l'évacuation de plus 400 pèlerins et la fermeture de nombreux édifices religieux de la ville.

L'économe du diocèse a estimé à 2 millions d'euros un premier chiffrage des dégâts dans l'enceinte des sanctuaires de Lourdes et la mairie a demandé la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, et le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, détaillent dans un communiqué diverses mesures d'assouplissement des prélèvements appliqués aux entreprises et aux particuliers sinistrés.

Ces derniers verront leurs demandes de remises d'impôts faire l'objet "d'un examen attentif au cas par cas", soulignent-ils.

"Cet examen prendra en compte l'importance des dommages subis et justifiés et les difficultés particulières rencontrées par les usagers", peut-on lire.

Les demandes de délai de paiement ou d'annulation des pénalités de retard seront aussi étudiées avec bienveillance.

"Il sera également tenu compte des circonstances exceptionnelles en cas de retard dans l'accomplissement des obligations déclaratives des usagers, particuliers ou professionnels, quelle que soit l'imposition visée", poursuit le communiqué.

Par ailleurs, la préfecture des Hautes-Pyrénées a annoncé mercredi qu'une "cellule d'aide" avait été mise sur pied "en urgence" à la demande de la ministre du Tourisme Sylvia Pinel, venue constater les dégâts lundi matin à Lourdes.

Cette cellule est "chargée d'accompagner chaque hôtel et commerçant ayant subi des dégâts", précise la préfecture dans un communiqué, "en vue d'une remise en fonctionnement rapide des entreprises sinistrées".

Elle rassemblera les services de l'Etat, les collectivités territoriales, les sanctuaires de Lourdes, les chambres consulaires, les organisations professionnelles et les compagnies d'assurance, et se réunira chaque semaine.

Jean Décotte, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.