Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un fils d'Erdogan dément tout lien avec l'Etat islamique

Reuters08/12/2015 à 12:37
    ROME, 8 décembre (Reuters) - Bilal Erdogan, fils du 
président turc Recep Tayyip Erdogan, a balayé mardi les 
accusations proférées la semaine dernière par Moscou qui 
accusait sa famille de tirer profit du trafic de pétrole extrait 
de territoires contrôlés par l'Etat islamique (EI). 
    Le ministère russe de la Défense a dit la semaine dernière 
détenir des preuves de l'implication de Recep Tayyip Erdogan et 
de sa famille dans des transactions financières avec le groupe, 
ce qu'a fermement démenti le président turc.  ID:nL8N13R2MI  
    "Nous construisons des bureaux à Istanbul (...) Nous ne 
faisons pas d'affaires dans la Méditerranée, en Syrie ou en 
Irak", a-t-il déclaré, cité par le Corriere della Sera. 
    "L'EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant, NDLR) est un 
ennemi de mon pays. L'EIIL est une honte. Il place ma religion 
sous un mauvais jour. Ils ne représentent pas l'Islam et je ne 
les considère pas comme des musulmans", a-t-il dit. 
    Bilal Erdogan est l'un des quatre enfants du président turc. 
Il détient divers actifs, dans le transport, dans la marine 
marchande et contrôle plusieurs navires pétroliers par le biais 
de sa société et de partenariats avec d'autres entreprises. 
    Selon Bilal Erdogan, la piste du pétrole de l'EI mène 
directement à Bachar al Assad qui profite de sa vente. "Si vous 
suivez le pétrole de l'EIIL, vous trouvez Assad". 
    Damas a de son côté accusé à plusieurs reprises le 
gouvernement turc de favoriser la contrebande dans le nord de la 
Syrie. 
    Interrogé sur l'incident aérien au cours duquel l'armée de 
l'air turque a abattu un chasseur-bombardier russe S-24 près de 
la frontière syrienne, Bilal Erdogan a évoqué un incident 
"désagréable". 
    Bilal Erdogan vit en Italie depuis l'année dernière avec sa 
famille et son épouse. Certains adversaires l'ont accusé d'avoir 
fui alors qu'émergeait un scandale de corruption le concernant. 
Il nie là aussi toute malversation et explique se trouver à 
Bologne où il termine un doctorat. 
 
 (Crispian Palmer et Humeyra Palmuk,; Nicolas Delame pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.