1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un dîner à l'Élysée avec les Macron pour oublier l'affaire Benalla
Le Point30/07/2018 à 16:23

« C'est un moment convivial, la présence des conjoints va nous éviter de parler de politique », croise les doigts un secrétaire d'État interrogé par la chaîne d'informations en continu.

En pleine tempête Benalla, le gouvernement a besoin de souffler. Il en aura l'occasion mercredi 1er août lors d'un dîner au palais de l'Élysée organisé par Emmanuel et Brigitte Macron, révèlent nos confrères de BFM TV et RMC. Un événement informel, qui ne figure pas à l'agenda du président de la République, auquel les conjoints des ministres sont conviés.

Cet instant de communion autour d'un repas avait déjà été organisé l'année dernière. Mais le contexte était tout autre. Emmanuel Macron savourait encore sa victoire à la présidentielle, acquise trois mois plus tôt. Un an plus tard, l'exécutif est empêtré dans l'affaire Alexandre Benalla, du nom de l'ancien collaborateur de l'Élysée surpris en vidéo en train de jouer au policier en marge d'un rassemblement du 1er Mai.

Lire aussi notre dossier sur l'affaire Benalla

« Un moment convivial »

Pour apaiser les esprits, son cas ne devrait d'ailleurs pas être évoqué à table. « C'est un moment convivial, la présence des conjoints va nous éviter de parler de politique », croise les doigts un secrétaire d'État interrogé par la chaîne d'informations en continu. Mais l'heure reste grave. En témoigne l'attitude de l'Élysée, qui n'acceptera aucune défection. Bruno Le Maire a notamment été obligé de décaler un déplacement à Rome pour souper avec ses...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer