Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un curry géant, organisé par Canal+, pour alerter sur le gâchis alimentaire

RelaxNews11/10/2012 à 16:23

Joe Gough/shutterstock.com

(AFP) - Parce qu'ils avaient mauvaise mine ou un tour de taille non réglementaire, ils étaient destinés à la poubelle. Une fois cuisinés en curry, près de 800 kg de légumes seront offerts à 5.000 personnes samedi à Paris, lors d'un banquet pour dénoncer le scandale du gaspillage alimentaire.

Une initiative organisée par Canal+, qui a enrôlé animateurs stars et émissions phares pour la cause qui gagne ainsi une nouvelle visibilité.

Du champ à l'assiette, nous gâchons, et beaucoup : un tiers des aliments produits dans le monde est perdu ou gaspillé, selon l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Il s'agit du légume que l'agriculteur ne vend pas car il ne répond pas aux critères esthétiques, des repas des restaurants d'entreprise mal calibrés, du fruit qui moisit dans le frigo ou de l'assiette qu'on ne finit pas... Entre autres.

Rien que dans les foyers français, on jette 79 kg par personne et par an.

L'un des grands pourfendeurs de ce gaspillage est le jeune écrivain et militant anglais, Tristram Stuart qui a lancé ces banquets géants, composés uniquement de produits destinés à être jetés. Londres a accueilli le premier en 2009.

"Mon rôle est de créer une prise de conscience publique", explique-t-il à l'AFP. "Quand les gens viennent, vous n'avez pas besoin de les convaincre pendant une demi-heure: ils goûtent simplement et disent: 'pourquoi jeter ça'?".

Canal+, qui se veut "éveilleur de consciences", selon les mots de sa directrice des documentaires Christine Cauquelin, s'est alors associée à la cause.

La chaîne organise l'évènement devant l'Hôtel de Ville, y fait participer des animateurs vedettes comme Thierry Ardisson -- candidat pour éplucher les légumes -- ou Michel Denisot et l'équipe de Bref, mobilise des émissions phares telles que le Grand Journal qui invitera Tristram Stuart le 17 octobre, et diffusera ce soir-là Global Gâchis, un documentaire le mettant en scène.

Relais d'opinion

Huit cents kilos de tomates, choux, chou-fleurs, carottes et pommes de terre arriveront depuis une exploitation de Touraine.

De son côté, Thomas Pocher, gérant d'un hypermarché Leclerc de Templeuve (Nord), apportera quelques centaines de kilos de riz "dont les dates limites d'utilisation optimales sont les plus avancées", explique-t-il à l'AFP.

Il viendra aussi notamment avec quelque 150 kg de fruits invendus en fin de journée et abîmés après avoir été touchés par des centaines de clients.

"Moralement, on n'a pas le droit de jeter tous ces produits. Des gens ne mangent pas à leur faim", tranche-t-il. Depuis quelques années, il donne les produits invendables à la Croix-Rouge ou au Secours populaire. Soit "70 à 90% de ce que je jetais auparavant", précise-t-il.

Le curry géant sera servi de 13H à 15H, parallèlement à plusieurs animations pour, par exemple, apprendre à cuisiner les abats. D'autres pourront regarder trois cochons se régaler des restes.

De quoi donner un coup de vieux aux campagnes de sensibilisation plus classiques des ONG ? "Si je me fais voler mon bébé, c'est que j'ai gagné", assure Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement, très engagée sur ce dossier.

"Le reportage de trois minutes au journal, ça ne suffit pas. Il faut des relais d'opinion costauds", poursuit-il, même s'il faut céder à une forme de "peopolisation" et de "glamour".

Faisant référence au physique de jeune premier de Tristram Stuart, un militant écologiste de longue date, qui préfère taire son nom, en convient : "On a plus envie d'écouter un mec avec une belle gueule qu'un gros barbu en colère".

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.