Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un avion d'Air Algérie disparaît, au moins 50 Français à bord

Reuters24/07/2014 à 16:53

AU MOINS 50 FRANÇAIS DANS L'AVION D'AIR ALGÉRIE DISPARU

par Hamid Ould Ahmed

OUAGADOUGOU (Reuters) - Air Algérie a perdu jeudi le contact avec son vol AH 5017, parti dans la nuit de Ouagadougou à destination d'Alger avec 110 passagers, dont au moins 50 Français, et six membres d'équipage.

La compagnie charter espagnole Swiftair a confirmé ne plus avoir de contact avec l'un de ses MD-83 affrété par Air Algérie.

Le contact a été perdu cinquante minutes après le décollage de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

Dans une note postée sur son site, Swiftair déclare que l'appareil a décollé à 01h17 locale (01h17 GMT) de Ouagadougou et qu'il était censé atterrir à Alger à 05h10 (04h10 GMT), mais n'a jamais atteint sa destination.

Le dernier contact avec l'appareil a eu lieu à 01h55 GMT, alors que l'avion survolait Gao, au Mali, a déclaré un responsable algérien.

Mais les autorités du Burkina Faso disent que le vol a été pris en charge par la tour de contrôle de Niamey, au Niger, à 01h38 (01h38 GMT) et que le dernier contact avec l'appareil a eu lieu juste après 03h30 GMT.

Au moins 50 Français figurent parmi les passagers, a précisé le représentant de la compagnie algérienne au Burkina Faso lors d'une conférence de presse à Ouagadougou.

Kara Terki a ajouté que tous les passagers étaient en transit et devaient se rendre ensuite en Europe, au Proche-Orient ou au Canada.

TEMPÊTE DE SABLE

Le pilote avait demandé à modifier sa route à 01h38 GMT en raison d'une tempête dans la région, a dit pour sa part le ministre burkinabé des Transports, Jean Bertin Ouédraogo.

A Bamako, la capitale malienne, un diplomate a déclaré que le nord du pays avait été touché par une puissante tempête de sable durant la nuit.

Deux Mirage 2000 français basés en Afrique ont été mobilisés pour mener des recherches, a-t-on appris auprès de l'état-major des armées françaises.

Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré que les autorités françaises étaient "totalement mobilisées, tant à Paris au centre de crise qu'à Alger et Ouagadougou, où nos ambassades sont en contact permanent avec les autorités locales et la compagnie aérienne".

Selon la base de données sur internet airfleets.net, Swiftair possède quatre MD-83, qui ont entre 18 et 26 ans. Les moteurs de l'appareil sont fabriqués par Pratt & Whitney, qui appartient à United Technologies.

McDonnell Douglas, qui a été racheté par Boeing BA.N, a arrêté la production de la série MD-80 en 1999.

La dernière catastrophe aérienne frappant Air Algérie remontait à 2003, lorsqu'un de ses avions s'était écrasé peu après son décollage de Tamanrasset, dans le sud de l'Algérie. L'accident avait fait 102 morts.

En février dernier, 77 personnes ont trouvé la mort quand un avion de transport militaire s'est écrasé sur une montagne dans l'est du pays.

(avec Patrick Markey, Daniel Flynn, David Lewis, Julien Toyer, Tracy Rucinski, Tim Hepher et Marine Pennetier; Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.