1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un 8e corps retrouvé dans les immeubles à Marseille
Reuters09/11/2018 à 16:24

UN 8E CORPS RETROUVÉ DANS LES IMMEUBLES À MARSEILLE

MARSEILLE (Reuters) - Une huitième personne décédée a été trouvée dans les décombres des immeubles qui se sont effondrés lundi à Marseille, ont annoncé vendredi les marins-pompiers.

Cette huitième victime est une femme, ont-ils précisé.

Le nombre d'immeubles évacués dans ce quartier du centre-ville, où deux puis un troisième bâtiment se sont effondrés, a été augmenté par mesure de sécurité, a précisé le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Pierre Dartout, lors d'un point de presse.

"De nouvelles personnes ont été évacuées", pour un temps qui n'est pas encore déterminé, a-t-il dit.

Les secours, qui redoutent notamment un effet domino, avaient fait état dans la matinée d'une dizaine d'immeubles de la rue d'Aubagne évacués vendredi.

Dans une lettre ouverte adressée vendredi à Jean-Claude Gaudin, quatre députés La République en Marche de Marseille mettent en cause le maire (Les Républicains).

"Nous pouvons tous d'ores et déjà constater l'échec patent de la lutte contre l'habitat indigne et le traitement des immeubles en péril à Marseille", écrivent Alexandra Louis, Cathy Racon, Claire Pitollat et Saïd Ahamada.

Jean-Claude Gaudin avait tenté jeudi d'éteindre les polémiques, en mettant en avant les investissements réalisés et la longueur pénalisante des procédures d'expropriation.

Joignant leurs voix à celles de plusieurs associations qui critiquent le manque d'action du maire, les quatre députés LaRem estiment qu'"il y aurait dû avoir un avant et un après rapport Nicol quand il était encore temps d'agir".

Ce rapport de 2015, rédigé par Christian Nicol, inspecteur général honoraire et directeur du logement à la Ville de Paris de 2003 à 2012, avait établi que 48% des immeubles du quartier de Noailles étaient indécents ou dégradés, dont 20% en procédure d'insalubrité ou de péril.

(Jean-François Rosnoblet, avec Julie Carriat et Jean-Baptiste Vey à Paris, édité par Sophie Louet)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • chrimes
    09 novembre17:09

    autre question : qui sont ces 8 victimes ? des locataires , ou bien des sans-papier ? des squatteurs ? des réfugiés ? avaient-elles le droit de dormir là ??

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer