1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ukraine : triste réveillon à Maïdan
Le Point07/01/2014 à 22:34

En cette nuit du 6 janvier, veillée du Noël orthodoxe, l'atmosphère est calme mais fervente à Maïdan, place de l'Indépendance de Kiev. Les opposants campent derrière des barricades depuis le 21 novembre, en protestation au refus du président Viktor Ianoukovitch de signer un accord de rapprochement avec l'Union européenne. Sur la tribune qui sert de scène permanente, prières, chants de Noël et discours politiques se succèdent, diffusés sur écran géant, dans l'odeur des braseros qui brûlent à l'entrée des tentes où dorment les insurgés. Comme depuis ses débuts, l'organisation est millimétrée à l'intérieur de ce lieu dont l'atmosphère tient à la fois de place forte et de festival. Vigiles à l'entrée, distribution de thé et de soupe en permanence, boîtes pour collecter des fonds pour soutenir le mouvement : tout est prévu. Nulle trace d'alcool. Une crèche a été disposée dans un coin. Un peu plus loin, un prêtre orthodoxe asperge d'eau bénite des fidèles. Ne manquent pas même les guirlandes sur les sapins de Noël disposés un peu partout. Toutes les générations sont présentes, et beaucoup sont venus en famille. "C'est ici que se joue l'avenir du pays, explique Georg, 42 ans, venu avec ses deux filles, l'une adolescente, l'autre en poussette. Et nous voulions être là."Contestation sans leader Ces derniers jours, la place était pourtant clairsemée, loin des foules de dizaines de milliers de personnes qui se sont pressées...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer