Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ukraine-Obama étudie la suite des mesures à prendre-Kerry

Reuters21/02/2015 à 22:59

(Actualisé avec conférence de presse de John Kerry) par Lesley Wroughton LONDRES, 21 février (Reuters) - Les Etats-Unis et leurs alliés européens envisagent un durcissement des sanctions contre la Russie, accusée de soutenir les rebelles séparatistes ukrainiens, tandis que Barack Obama évaluera les prochaines mesures à prendre sur ce dossier dans les prochains jours, a annoncé samedi John Kerry. Le chef de la diplomatie américaine s'exprimait après une rencontre avec son homologue britannique, Philip Hammond. Il a précisé que parmi les options envisagée par le président américain figuraient l'armement des forces ukrainiennes et un alourdissement des sanctions contre la Russie pour non respect du cessez-le-feu conclu le 12 février dernier à Minsk, la capitale Biélorussie, sous l'égide de la France et de l'Allemagne. "Dans les prochains jours, je suppose que le président Obama évaluera les choix qui sont devant lui et prendra sa décision quant à ce que sera la prochaine étape", a déclaré le secrétaire d'Etat américain lors d'une conférence de presse à l'issue de ses entretiens avec Philip Hammond. "Des discussions importantes ont lieu en ce moment entre nous et nos alliés européens sur ce que ces prochaines sanctions seront et sur le moment de leur mise en oeuvre", a-t-il ajouté. "Je pense qu'un certain nombre de mesures supplémentaires seront prises en réponse aux violations du cessez-le-feu." L'armée ukrainienne a accusé vendredi la Russie d'avoir envoyé des renforts de chars et de troupes vers Novoazovsk, une ville tenue par les séparatistes située à 40 kilomètres à l'est de Marioupol au bord de la mer d'Azov, une zone dans laquelle pourrait s'ouvrir un nouveau front. Le cessez-le-feu, est théoriquement entré en vigueur officiellement dimanche dernier après l'accord négocié à Minsk, mais des combats se poursuivent dans l'Est ukrainien. "CYNIQUE ET LÂCHE" Pour John Kerry, les violations la plus "flagrantes" du cessez-le-feu concernent l'assaut des séparatistes mené sur Debaltseve, noeud ferroviaire stratégique entre les deux bastions rebelles de Donetsk et Louhansk et les renforts militaires envoyés par Moscou aux séparatistes. Le Kremlin a toujours démenti la présence d'envoyés sur le sol ukrainien. "Nous savons avec certitude ce que la Russie fournit et aucune propagande ne pourra dissimuler ces actions", a déclaré John Kerry. "(...) Les accords de Minsk ne sont pas sujets à interprétation, ils ne sont pas vagues, ils ne sont pas optionnels." Le secrétaire d'Etat a indiqué que la Russie et les rebelles ne respectaient la trêve que dans un petit nombre de secteurs. "Si cela continue, qu'on ne s'y trompe pas, il y aura de nouvelles conséquences, et notamment des conséquences qui mettrons une pression supplémentaire sur l'économie russe déjà en difficulté", a déclaré John Kerry. "Nous n'allons pas rester assis et permettre que ce genre de comportement cynique et lâche continue aux dépens de la souveraineté d'un autre pays." L'armée ukrainienne a évoqué samedi la possibilité d'une offensive des rebelles sur Marioupol. Une attaque contre cette ville portuaire stratégique voie d'accès à la Crimée annexée en mars dernier par la Russie signerait probablement l'arrêt de mort de la trêve négociée à Minsk. ID:nL5N0VV0DE Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a déclaré à la radio Echo de Moscou, selon des propos rapportés par l'agence Tass, que la Russie privilégiait le soutien à l'accord de Minsk. "L'idée obsessionnelle visant à forcer quelqu'un à payer le prix (...) ne peut pas conduire à la résolution de la crise dans le sud-est de l'Ukraine", a-t-il dit en référence aux déclarations de John Kerry. (Marc Angrand et Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.