Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ukraine : le spectre d'une nouvelle guerre en Crimée

Le Parisien02/03/2014 à 07:47

Ukraine : le spectre d'une nouvelle guerre en Crimée

La Crimée est-elle encore ukrainienne ? Difficile à dire tant la situation est explosive sur cette parcelle de terre posée sur la mer Noire, tiraillée entre l'Ukraine, son influent voisin russe et un désir croissant d'autonomie. Une terre où plane désormais la menace d'une nouvelle guerre.

Une péninsule stratégique

En Ukraine, la république autonome de Crimée n'est pas seulement réputée pour ses stations balnéaires et ses vignobles. Si les puissances voisines convoitent depuis des siècles cette terre historiquement très proche de la Russie, c'est en grande partie en raison de sa localisation hautement stratégique, avec son accès à la Méditerranée (détroits du Bosphore et des Dardanelles), puis à l'océan Indien (à travers le canal de Suez).

Si la Crimée appartient à l'Ukraine depuis 1954, la flotte russe y a installé son quartier général, sur la base navale de Sébastopol, afin d'y préserver ses intérêts sur cette « mer-carrefour ». L'accord sur le bail de la flotte russe a régulièrement fait l'objet de tractations entre l'Ukraine et le Kremlin. En 2010, le président ukrainien aujourd'hui déchu, Viktor Ianoukovitch, avait fini par signer un accord de prolongement du bail de la flotte russe de vingt-cinq ans (soit jusqu'en 2042) en échange d'une réduction de 30 % du tarif du gaz.

Poutine se pose en maître du jeu

Vladimir Poutine est enfin sorti de son silence. Depuis la destitution par le Parlement ukrainien du président Viktor Ianoukovitch, le 22 février, l'homme fort du Kremlin ne s'était pas exprimé. Hier, il a donc obtenu du Parlement russe l'autorisation du recours aux forces armées en Ukraine.

Mais Poutine n'a pas encore formellement donné son feu vert à cette intervention militaire censée protéger les « citoyens russes ». « C'est le président qui prend la décision », a déclaré hier son porte-parole. Façon de montrer ses muscles et de mettre la pression sur les nouvelles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.