Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Ukraine: la France déterminée "sans équivoque" à aider les Ukrainiens "dans la durée", déclare Macron
information fournie par AFP 24/06/2024 à 21:19

Le président Emmanuel Macron (d) et le secrétaire généralde l'Otan, Jens Stoltenberg à l'Elysée, le 24 juin 2024 à Paris ( AFP / Bertrand GUAY )

Le président Emmanuel Macron (d) et le secrétaire généralde l'Otan, Jens Stoltenberg à l'Elysée, le 24 juin 2024 à Paris ( AFP / Bertrand GUAY )

Le président français Emmanuel Macron a déclaré lundi que la France avait une "détermination sans équivoque" à soutenir l'Ukraine "dans la durée", alors que la possible arrivée de l'extrême droite au pouvoir à Paris suscite l'inquiétude à Kiev.

"Notre soutien à l’Ukraine demeure et demeurera constant et nous continuerons de nous mobiliser pour répondre aux besoins immédiats de l'Ukraine, porter le message de notre détermination sans équivoque pour nous tenir au côté des Ukrainiens dans la durée", a-t-il dit.

"En Roumanie, en Pologne, dans les pays Baltes, la France assume également pleinement ses responsabilités, prend sa part à l'effort et continuera de le faire", a-t-il ajouté au côté du secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, à l'Elysée.

La dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin, suite au triomphe de l'extrême droite aux européennes, a plongé la France dans une incertitude politique qui pourrait peser aussi sur sa politique étrangère.

Emmanuel Macron, qui restera en fonction quel que soit le résultat des urnes, assure toutefois qu'il n'est pas affaibli sur la scène diplomatique et que sa parole "engage" bien la France sur les décisions concernant l'Ukraine même s'il venait à cohabiter avec un Premier ministre moins allant sur le soutien à Kiev.

Le chef de l'Etat a par ailleurs insisté sur la nécessité pour l'Otan d'envoyer un "signal fort" d'ancrage à l'Ukraine lors de son prochain sommet à Washington, du 9 au 11 juillet.

Le président Emmanuel Macron (d) accueille le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg à l'Elysée, le 24 juin 2024 à Paris ( AFP / Bertrand GUAY )

Le président Emmanuel Macron (d) accueille le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg à l'Elysée, le 24 juin 2024 à Paris ( AFP / Bertrand GUAY )

"Il faudra envoyer un signal fort à Washington sur la progression de l'Ukraine dans le processus d'intégration euratlantique et vers l'Alliance où elle a toute sa place et (sur) la contribution de l'Ukraine à la sécurité euroatlantique", a-t-il relevé.

Evoquant les récents "trous et retards" dans l'aide américaine à l'Ukraine qui ont eu de "réelles conséquences sur le champ de bataille", Jens Stoltenberg a souligné que l'Ukraine avait besoin de plus de "prévisibilité pour pouvoir se défendre".

"Notre devoir le plus urgent lors du sommet à Washington sera de renforcer le soutien à l'Ukraine", a-t-il insisté, en rappelant qu'il avait proposé à l'Alliance de prendre un "engagement financier à long terme envers l'Ukraine".

La possibilité d'un retour de Donald Trump à la Maison blanche à l'issue de la prochaine présidentielle américaine en novembre rend plus incertain le soutien américain à l'Ukraine de même qu'aux Alliés face à la Russie.

Le président français se rendra au sommet de Washington dans la foulée des élections législatives des 30 juin et 7 juillet en France.

Lors du sommet, le signal envoyé par la France, en fonction du résultat des élections, "sera soit un signal de repli sur soi ou au contraire un message de clarté", a estimé de son côté le ministre des Armées Sébastien Lecornu lundi au côté de ses homologues allemand et polonais.

3 commentaires

  • 25 juin 08:31

    E. Macron a été élu en 2017.
    La guerre entre la Russie et l'Ukraine a été déclenchée par la Russie en 2014


Signaler le commentaire

Fermer