1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ukraine : l'oligarque qui couve le favori de la présidentielle
Le Point03/04/2019 à 10:40

C'est une élection qui pèse plusieurs milliards de dollars. Si le comédien Volodymyr Zelensky remporte l'élection présidentielle le 21 avril, un homme puissant pourrait à nouveau occuper le devant de la scène : Igor Kolomoïski, 56 ans, troisième fortune du pays. En effet, la rumeur court. L'oligarque exilé en Israël serait le principal sponsor du candidat arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle (30 % des voix).Un signe ? L'homme d'affaires à la barbe blanche ne tarit pas d'éloges à l'égard du novice parvenu à distancer tous les poids lourds de la politique. « Le pays n'a pas besoin d'un Zelensky, mais de millions de Zelensky », s'extasie-t-il au micro de la BBC.Un emballement qui peut se comprendre. Avec l'intronisation de son favori, Kolomoïski verrait d'abord son ennemi juré, le président sortant Petro Porochenko, disparaître du paysage. Surtout, il pourrait espérer récupérer ses actifs et ne plus se soucier d'une ardoise de 2,5 milliards de dollars que lui réclament les autorités.En effet, avant de devenir la cible du régime, l'oligarque a connu son heure de gloire. En 2014, au lendemain de l'annexion de la Crimée par la Russie et de la sécession de l'est de l'Ukraine, il s'érige en chef de guerre. Au point de ravir la vedette à Porochenko, tout juste élu à la tête du pays. Nommé gouverneur de Dnipropetrovsk, sa région natale, Kolomoïski investit près de 10 millions de dollars dans la création de...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ZvR
    03 avril11:23

    La guerre des clans continue continue. pour les ukrainiens les perspectives ne pas tellement encourageantes.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer