Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ukraine-Il faut prendre d'autres mesures contre la Russie-Carter

Reuters06/06/2015 à 06:16

A BORD D'UN AVION MILITAIRE AMÉRICAIN/MOSCOU, 6 juin (Reuters) - L es Etats-Unis doivent prendre de nouvelles mesures par rapport au conflit en Ukraine étant donné que les sanctions économiques et les autres dispositifs mis en place par l'Occident n'ont pas amené la président russe Vladimir Poutine à faire marche arrière dans le pays, a estimé vendredi le sécrétaire à la Défense Ash Carter. S'exprimant à la suite d'une réunion avec des responsables américains en Europe, il a ajouté que le Pentagone suivait de très près la situation en Ukraine, où de violents combats ont repris depuis le début de la semaine. La Russie et les pays occidentaux ont échangé aux Nations unies des accusations sur la responsabilité de la reprise de ces combats. ID:nL5N0YR3BF Evoquant une "gigantesque menace", le président ukrainien Petro Porochenko a affirmé jeudi que plus de 9.000 militaires russes se trouvaient en Ukraine et a accusé Moscou de vouloir "envahir" son pays. ID:nL5N0YQ1G7 De son côté, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a il y a deux jours accusé Moscou d'envoyer de nouvelles armes sophistiqués aux rebelles séparatistes, soutenus par la Russie, combattant dans l'est de l'Ukraine. Ash Carter a réuni à Stuttgart, en Allemagne, des dizaines de hauts responsables américains pour une session de travail censée évaluer, entre autres, l'efficacité des sanctions occidentales contre la Russie. "Ce qui est évident, c'est que les sanctions ont un effet sur l'économie russe", a-t-il dit à des journalistes à bord de l'avion le ramenant à Washington. "Ce qui est moins clair est que cet effet sur l'économie empêche Poutine de poursuivre sur la voie mise en lumière par ce qui s'est passé en Crimée l'an dernier", a poursuivi Ash Carter, en référence à l'annexion de la Crimée, un territoire ukrainien, par la Russie. "Il y a d'autres choses que nous devons faire étant donné que Vladimir Poutine ne semble pas dévier de sa course." Ash Carter a précisé que l'une des actions discutées était l'augmentation du nombre d'exercices militaires effectués par l'armée américaine et l'Otan. Selon Alexander Hug, numéro deux de la mission de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en Ukraine qui s'exprimait vendredi devant le Conseil de sécurité de l'Onu, l'attitude des deux camps fait peser de graves menaces sur la population civile. Lors de cette réunion d'urgence du Conseil de sécurité, la Grande-Bretagne a estimé que Moscou était responsable de la nouvelle flambée de violence. Pour l'ambassadeur de Russie, Vitali Tchourkine, c'est le gouvernement ukrainien qui a violé l'accord de cessez-le-feu conclu en février dernier à Minsk, la capitale biélorusse. "Si nous laissons Kiev continuer sur cette voie (...), la situation finira par échapper à tout contrôle", a-t-il dit. Dans un entretien publié samedi par le quotidien italien Corriere della Sera, Vladimir Poutine reprend ces arguments, disant que la Russie soutenait pleinement l'accord de Minsk et que c'était Kiev qui ralentissait le processus entamé dans la capitale biélorusse. "Il est temps de commencer à mettre en oeuvre les accords de Minsk. Le problème est que les autorités de Kiev ne veulent pas s'asseoir autour d'une table pour en discuter. Et nous n'y pouvons rien. Seuls nos partenaires européen et américain peuvent influencer la situation", déclare-t-il. (David Alexander, Jason Bush, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.