1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ukraine : Hollande évoque «le recours à des sanctions» contre Moscou

Le Parisien05/03/2014 à 02:03

Ukraine : Hollande évoque «le recours à des sanctions» contre Moscou

Des airs de guerre froide. Alors que les Ukrainiens et les Occidentaux craignaient une opération militaire russe de grande envergure en Crimée, Vladimir Poutine est enfin sorti de son silence mardi. Dénonçant un «coup d'Etat» contre Vitkor Ianoukovitch, le président russe a toutefois estimé que l'envoi de troupes russes n'était «pas nécessaire pour le moment». La Russie se réserve le droit de recourir à «tous les moyens» afin de protéger «ses» citoyens en Ukraine, a-t-il néanmoins prévenu, avant de prôner le droit à l'autodétermination de la Crimée, qui compte 60% d'habitants d'origine russe. Accusé de toutes parts d'avoir déjà déployé des troupes sur le sol ukrainien, le leader russe s'en est défendu -sans convaincre - en évoquant «des forces locales d'auto-défense».

Après plus de trois mois de crise politique dans l'ex-république soviétique aboutissant à la destitution du président Viktor Ianoukovitch, la prise de contrôle de la plus grande partie de la Crimée par des forces russes ont provoqué des tensions inédites depuis la chute de l'URSS entre Moscou et les pays occidentaux. Placés sur la défensive, ces derniers cherchaient ce mercredi la meilleure stratégie face à la Russie, entre dialogue et fermeté, pour enclencher une «désescalade» de la crise ukrainienne. Le ton est toutefois monté en deuxième partie de journée, Washington - qui a suspendu «tous les liens militaires» avec Moscou - accusant carrément la Russie de «chercher un prétexte» pour «envahir» l'Ukraine. François Hollande a dénoncé de son côté «des événements d'une gravité exceptionnelle qui rappellent un temps que l'on croyait révolu».

Des aides ont par ailleurs été proposées au gouvernement de transition. De Kiev, le secrétaire d'Etat américain John Kerry, a promis une aide d'un milliard de dollars dans le cadre d'un prêt international. L'UE, elle, va aider Kiev à régler sa dette pour le gaz russe. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mfouche2
    05 mars09:23

    le gugusse qui nous tient lieu de president noublie que 2 choses 1. beaucoup d entreprises francaises ont d énormes interêts en Russie. Quadviendrait il en cas de conflit économique avec Poutine ?2. La Russie est un pays trés riche, un partenaire , et un immense marché pour les pays européens. Angela Merkel , elle, a parfaitement intégré cet aspect et a une approche beaucoup plus nuancèe et diplomatique que celle de notre ventilateur national.

    Signaler un abus

  • M9095115
    05 mars00:56

    ça y est notre clown se réveille.Les derniers sondages étaient à 16%.Attendons les prochains sondages.

    Signaler un abus

  • NYORKER
    04 mars21:26

    France : L'Allemagne dégage un excédent commerciale !!! France et on parle de l'Allemagne comme Ukraine et c'est la Russie qui tire un missile dont on parle !

    Signaler un abus

  • M601364
    04 mars17:22

    Et la mienne!!!!!!!!!!!

    Signaler un abus

  • Berg690
    04 mars17:15

    Payer le gaz de l'Ukraine ... demandez à l'Allemagne et à la Pologne.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.