Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ukraine-Fabius craint que le convoi russe soit une "couverture"
Reuters12/08/2014 à 11:53


(Avec déclarations complémentaires, contexte) PARIS, 12 août (Reuters) - Le ministre français des Affaires étrangères a estimé mardi que l'envoi par la Russie d'un convoi humanitaire en Ukraine ne respectait pas les règles et a émis la crainte qu'il puisse en fait couvrir une incursion russe en territoire ukrainien. Interrogé par France Info, Laurent Fabius a souhaité que la communauté internationale s'oppose à l'entrée de ce convoi de 280 camions ( ID:nL6N0QI0B5 ) s'il n'avait pas l'accord des autorités ukrainiennes et de la Croix Rouge internationale. "A ce moment-là, il ne faut pas les autoriser à passer", a-t-il déclaré "Il y a une règle dans ces opérations, c'est que ça n'est possible qu'avec l'accord du pays dans lequel on envoie cette aide humanitaire et avec l'aide de la Croix Rouge", a-t-il expliqué. "Or cette question n'est pas encore réglée." "Il faut être extrêmement prudent parce que ça pourrait être une couverture de la part des Russes pour s'installer près de Louhansk et de Donetsk et pratiquer la politique du fait accompli", a ajouté le chef de la diplomatie française. Ces deux villes de l'Est de l'Ukraine sont des foyers d'affrontements entre les séparatistes pro-russes et les forces armées ukrainiennes. Des milliers de personnes sont privées d'eau, d'électricité et d'assistance médicale en raison des combats dans cette région. Les Occidentaux soupçonnent le président russe, Vladimir Poutine, d'attiser les passions. L'Otan considère qu'il existe une "forte probabilité" d'intervention militaire russe en Ukraine et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a mis le Kremlin en garde contre "des actions militaires unilatérales" dans l'ancienne république soviétique. (Emmanuel Jarry)

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M78543
    12 août11:02

    marine lepen , si elle etait elue , elle ferait comme ceux qui l'auront precedé ...... mouarf idem pour les paradis fiscaux

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer