Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

UE-Vers une mention d'origine sur les produits des colonies juives

Reuters10/11/2015 à 18:13

TEL AVIV, 10 novembre (Reuters) - Les Israéliens craignent que l'Union européenne décide dès mercredi d'imposer une mention d'origine sur les produits importés en provenance des colonies juives installées dans les territoires occupés. La Commission européenne garde le silence sur l'annonce de cette mesure et des sénateurs américains ont écrit à Federica Mogherini, la porte-parole de la diplomatie européenne, pour exhorter les Vingt-Huit à renoncer à ce projet. "C'est une politique discriminatoire", a dénoncé mardi le ministre israélien de l'Energie, Yuval Steinitz. "On se rappelle tous l'époque où les produits juifs étaient signalés comme tels en Europe", a-t-il dit, faisant référence à l'Allemagne nazie. L'Union européenne souligne qu'il s'agit seulement de distinguer les produits provenant d'Israël, dans ses frontières internationalement reconnues, et ceux venant d'ailleurs. "C'est une indication d'origine, pas une mise en garde", a assuré à Reuters l'ambassadeur de l'UE en Israël, Lars Faaborg-Andersen. Plusieurs pays mentionnent déjà la provenance sur les produits israéliens et sur ceux venant des territoires occupés, notamment les fruits et les légumes de la vallée du Jourdain. Si la Commission européenne prend une telle décision mercredi, les 28 Etats membres de l'UE devront se conformer à cet étiquetage. Interrogé, l'émissaire de l'Union au Proche-Orient, Fernando Gentilini, a confirmé qu'une décision allait être prise mais a refusé de dire quand. "PAS UN BOYCOTT" "Ce n'est pas un boycott (...), c'est tout simplement l'application de la législation européenne. Il n'y a rien de nouveau, ce sont des choses qui existent déjà", a-t-il expliqué lors d'une audition par la commission des Affaires étrangères du Parlement européen. Du point de vue économique, les conséquences de cet étiquetage devraient être minimes. Les consommateurs qui veulent boycotter les produits des colonies juives le font probablement déjà, tandis que ceux qui veulent soutenir Israël pourraient être poussés à rechercher plus particulièrement ces produits. Le ministère israélien de l'Economie, lui, parle d'une perte estimée à environ 47 millions d'euros par an, concernant surtout les produits frais comme le raisin, les dattes, le vin, les volailles, le miel, l'huile d'olive et les cosmétiques. La production des colonies juives dans les territoires occupés représente annuellement entre 190 et 280 millions d'euros. Israël exporte chaque année 28 milliards d'euros de biens et services vers l'Union européenne, un tiers de ses exportations totales. Yaron Solomon, un dirigeant syndical agricole, n'exclut cependant pas que certains agriculteurs des colonies soient contraints de cesser leur activité. Les 20.000 travailleurs palestiniens employés dans les colonies, où ils ont des salaires bien supérieurs à ceux versés par les propriétaires palestiniens, pourraient également être affectés par la décision européenne. (Steven Scheer, Tova Cohen et Robin Emmott, avec Lianne Gross et Ali Sawafta; Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.