Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

UE-Un projet de marché intégré des capitaux d'ici la mi-2015

Reuters06/11/2014 à 18:48

par Robin Emmott BRUXELLES, 6 novembre (Reuters) - Le nouveau commissaire européen aux Services financiers présentera d'ici la mi-2015 son projet de marché intégré des capitaux européen, projet destiné à rendre les entreprises moins dépendantes des banques et, plus généralement, à redonner de la vigueur à l'économie de l'Union européenne. Jonathan Hill a déclaré jeudi qu'il voulait créer dans les cinq ans à venir un marché intégré permettant de lever des fonds par l'émission d'actions, d'obligations ou de tout autre instrument financier, et qu'il concevrait un projet d'ici l'été prochain après avoir consulté des banques, des parlementaires et des organismes non gouvernementaux (ONG). "Nous n'avons pas encore un marché des capitaux unique totalement fonctionnel", a-t-il dit, lors d'une conférence rassemblant des responsables européens et des chefs d'entreprise. "Je soumettrai des propositions pour aboutir à une union des marchés de capitaux; un projet pour l'ensemble des 28 Etats membres". Organiser un financement plus abondant et efficace des PME est perçu comme un objectif vital pour que l'Europe évite une stagnation économique prolongée car les PME assurent les deux tiers des emplois du secteur privé dans l'UE. A la suite d'une crise financière particulièrement sévère, les banques s'emploient davantage à reconstituer leurs fonds propres qu'à prêter, ce qui est un réel problème dans un continent où les banques assurent 80% des prêts aux entreprises. Un tel marché unique pousserait par ailleurs l'UE à coordonner les financements des entreprises et des grands travaux par le biais d'emprunts spécifiques, de fonds ad hoc et des partenariats public-privé. "Il est primordial de créer un marché qui fait cruellement défaut, en parallèle du système de crédit bancaire", a expliqué Hill. UNE CULTURE DIFFERENTE Jürgen Fitschen, co-président du directoire de Deutsche Bank, fait toutefois remarquer qu'imiter les Etats-Unis, où le recours au marché des capitaux est bien plus répandu qu'en Europe, réclame un changement d'attitude auquel les Européens ne sont pas préparés. Les PME américaines se financent sur le marché des capitaux cinq fois plus environ que leurs homologues européennes, a observé la Commission européenne. Si les PME ont du mal à franchir cette étape, c'est parce qu'elles doivent fournir aux investisseurs une information en continu, explique Fitschen. "Le plus gros obstacle c'est la culture du chef d'entreprise européen", a-t-il dit lors de la conférence. "Il n'est pas prêt pour les marchés de capitaux parce qu'il n'a pas l'habitude de répondre à toutes ces questions". Il est probable que l'UE s'emploiera à soutenir les PME en fournissant elle-même ce genre de services aux investisseurs, encore que le mode de fonctionnement et le coût restent à définir. L'une des idées dans l'air est un système européen de prestataires collectant, classifiant et analysant les données des PME. Hill a dit qu'il avancerait au préalable une proposition visant à créer un fonds européen d'investissement à long terme pour les infrastructures et les entreprises. La Banque centrale européenne (BCE) est-elle même au coeur de l'enjeu d'un marché des capitaux unique en tentant de remettre au goût du jour la titrisation. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.