Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

UE-Migrations-Orban juge le projet de la Commission "absurde"

Reuters19/05/2015 à 20:03

STRASBOURG, 19 mai (Reuters) - Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, mis en accusation mardi devant le Parlement européen pour ses propos sur l'immigration et la peine de mort, a défendu sa liberté d'expression et qualifié d'"absurde" le projet de Bruxelles relatif aux migrations. La Commission européenne a présenté mercredi dernier un plan d'action pour répondre aux flux de migrants et de demandeurs d'asile qui traversent la Méditerranée, et proposé que ceux-ci soient accueillis dans les Etats membres de l'Union européenne selon un système de quotas. Plusieurs gouvernements, dont celui de la France, se sont dits opposés à un tel mécanisme. (voir ID:nL5N0Y70NO et ID:nL5N0Y949D ) "La proposition de la Commission est absurde, à la limite même de la folie", a pour sa part déclaré Viktor Orban en estimant que les quotas ne feraient "qu'amener davantage de personnes en Europe." "Nous sommes un gouvernement chrétien et les véritables demandeurs d'asile sont les bienvenus", a-t-il ajouté, disant en revanche refuser d'accueillir "les immigrés économiques qui veulent seulement une vie meilleure". La Commission européenne a critiqué le caractère tendancieux du questionnaire sur l'immigration lancé par le gouvernement hongrois auprès de la population. "On parle d'immigrés comme étant une menace à l'emploi, on parle du terrorisme, cela ne fera que renforcer les préjugés", a accusé Frans Timmermans, premier vice-président de l'exécutif européen. Egalement critiqué pour ses propos récents en faveur du rétablissement de la peine de mort, le Premier ministre hongrois a revendiqué son droit à la "liberté d'expression", affirmant qu'aucune règle européenne n'était "inscrite dans le marbre". "Il s'agit de règles créées par l'homme et pas par Dieu", a-t-il ajouté, s'attirant une réplique immédiate du président du Parlement, Martin Schulz. "Il n'y a certainement aucun commandement divin dans les traités européens mais il y a un commandement, 'Tu ne tueras point'", a affirmé le social-démocrate allemand. L'adhésion au Conseil de l'Europe et à l'Union européenne impose aux Etats membres le respect de la Convention européenne des droits de l'homme et de la Charte des droits fondamentaux qui prohibent l'une et l'autre la peine capitale. Franz Timmermans a en outre prévenu que tout pays tenté de rétablir la peine de mort s'exposerait aux sanctions prévues à l'article 7 du traité européen. Ce dernier précise qu'en cas de "violation grave" des valeurs européennes, le pays concerné peut perdre certains droits au sein du bloc communautaire. (Gilbert Reilhac, édité par Gregory Blachier)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.