1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

UE-Juncker va demander la répartition de 160.000 migrants
Reuters04/09/2015 à 14:15

BRUXELLES, 4 septembre (Reuters) - Le président de la Commission européenne a proposé de porter de 40.000 à 160.000 le nombre de demandeurs d'asile arrivés en Italie, en Grèce et en Hongrie à répartir dans les autres pays de l'Union sur la base de quotas nationaux, a annoncé vendredi une porte-parole de l'exécutif bruxellois. Ce point fera partie des nouvelles propositions que Jean-Claude Juncker doit présenter le 9 septembre pour faire face à la crise des migrants, a-t-elle précisé, confirmant une information obtenue la veille auprès de plusieurs sources. (voir ID:nL5N1194W6 "Le président Juncker va présenter la semaine prochaine une proposition de répartition revue à la hausse, spécifiquement pour les trois pays les plus affectés : Grèce, Italie et Hongrie", a déclaré Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission, s'adressant à la presse lors d'une visite à Kos, l'une des îles grecques où les migrants affluent. "A nouveau, nous proposerons aux Etats membres de faire en sorte que nous ayons une clé de répartition afin que la solidarité européenne s'applique, de garantir que les gens qui arrivent en Europe soient répartis dans les Etats membres. La Commission insistera là-dessus. Je suis persuadé que nous pouvons obtenir des résultats de cette façon", a-t-il ajouté. En mai, l'exécutif européen avait demandé la prise en charge par l'ensemble des Etats membres de 40.000 demandeurs d'asile arrivés en Italie et en Grèce sur la base de quotas contraignants baptisés "clés de répartition", mais le principe avait été rejeté en juin. L'Allemagne et la France s'y sont finalement ralliées jeudi. ID:nL5N1193Q1 (Alastair Macdonald et Alexander Saeedy, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6445098
    04 septembre14:28

    espérons que le Luxembourg accueille tout ce contingent...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer