Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

UE-Hollande veut mettre les sociaux-démocrates au centre du jeu

Reuters30/08/2014 à 17:01

* Les sociaux-démocrates revendiquent les postes clés * Soutien à la proposition de sommet sur la croissance le 6/10 * Hollande espère un sommet de la zone euro par Julien Ponthus PARIS, 30 août (Reuters) - François Hollande a revendiqué samedi un rôle important pour les sociaux-démocrates dans la répartition des postes de direction de l'Union européenne et dans la réponse à la déflation et la stagnation économique qui menace le vieux continent. Le président français a déclaré que les sociaux-démocrates soutenaient la candidature de l'Italienne Federica Mogherini au poste de Haut représentant de l'UE pour la politique étrangère et de sécurité. "J'ai bon espoir qu'elle soit choisie ce soir", a dit devant la presse le chef de l'Etat, hôte d'une douzaine de dirigeants de la gauche européenne, invités à l'Elysée pour préparer le sommet européen qui se tient à Bruxelles samedi après-midi. La ministre italienne des Affaires étrangères fait déjà largement figure de favorite pour succéder à la Britannique Catherine Ashton en dépit de la défiance des pays de l'Est qui l'estiment pas assez ferme vis à vis de la Russie. François Hollande a été moins explicite sur le nom du futur président du Conseil, poste qui devrait se jouer entre le Premier ministre Polonais de centre-droit Donald Tusk et la chef sociale-démocrate du gouvernement danois Helle Thorning-Schmidt. Tout en espérant que le choix des leaders européens résulte d'un consensus et sans citer de nom, François Hollande n'a pas caché vers qui allait sa préférence. "Nous avons besoin d'une démarche de rassemblement, nous avons besoin d'un consensus et il y a des personnalités au sein de la famille sociale-démocrate en Europe qui peuvent convenir", a dit le président français, qui a en outre revendiqué un leadership social-démocrates pour le pilotage de l'économie européenne. DESSERRER L'ÉTAU BUDGÉTAIRE La France espère toujours, malgré les réticences affichées par certains de ses partenaires, qu'un poste économique important revienne à son candidat à la Commission, l'ancien ministre des Finances Pierre Moscovici. François Hollande a dit que la gauche européenne "insisterait pour que le nouveau président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dont l'équipe doit entrer en fonction le 1er novembre, confie le portefeuille des Affaires économiques et monétaires à l'un des leurs. A défaut de l'obtenir pour Pierre Moscovici, Paris verrait volontiers ce dernier devenir Commissaire européen à l'Investissement, un maroquin inédit mais que Jean-Claude Juncker envisage pour mettre en oeuvre un plan de relance de 300 milliards d'euros. Jean-Claude Juncker doit annoncer la composition de la Commission dans la première quinzaine de septembre. Outre les questions de personnalités, l'enjeu pour François Hollande est d'obtenir que ses collègues valident son appel pour tenir au plus vite un sommet de la zone euro pour arrêter une nouvelle initiative de croissance au niveau européen. Confronté au manque de résultats de sa politique économique, François Hollande a fait le choix d'accélérer le rythme des réformes structurelles tout en demandant des marges de manoeuvre budgétaires à ses partenaires européens et monétaires à la Banque centrale européenne. Ayant choisi pour la France une politique de l'offre, il estime que la relance doit passer, elle, par une action coordonnée au niveau européen et compte pour l'obtenir sur l'appui du président du Conseil italien, Matteo Renzi, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE ce semestre. "Des initiatives sont nécessaires. Nous avons soutenu la proposition de Matteo Renzi de réunir un sommet de l'Union européenne en Italie le 6 octobre sur la croissance", a-t-il dit. "Ce sommet de l'Union européenne sera suivi par un sommet de la zone euro si nos partenaires l'acceptent, de manière à ce que nous puissions traduire cette volonté dans les responsabilités qui sont les nôtres." Cette réunion des 18 pays partageant la monnaie unique doit permettre à ces derniers d'obtenir un assouplissement dans la mise en oeuvre de leurs obligations budgétaires et faire face, ainsi, à la déflation et à l'absence de croissance qui menacent l'Europe. "(Les) réformes doivent conduire à la croissance mais elles ne peuvent pas réussir s'il n'y a pas de croissance", a dit François Hollande. "Oui aux réformes, toutes les réformes nécessaire pour améliorer notre compétitivité (...) mais en même temps le faire dans un contexte de croissance." (Edité par Grégory Blachier)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.