Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

UE et USA devraient lever les barrières douanières

Reuters13/03/2014 à 23:19

L'UE ET WASHINGTON DEVRAIENT LEVER LES BARRIÈRES DOUANIÈRES SUR LES ÉCHANGES BILATÉRAUX

par Barbara Lewis et Robin Emmott

BRUXELLES (Reuters) - Le président américain Barack Obama et les dirigeants européens vont s'engager, lors du sommet du 26 mars, à lever toutes les barrières douanières en vigueur dans les échanges bilatéraux, selon un projet de communiqué que Reuters a consulté.

"L'Union européenne et les Etats-Unis s'engagent fermement à conclure un partenariat transatlantique de commerce et d'investissement exhaustif et ambitieux", indique le projet de communiqué.

"Parmi les objectifs poursuivis, figure l'élimination de tous les droits de douane sur les échanges bilatéraux", est-il encore écrit. Le texte sera rendu public au terme du sommet qui sera organisé à Bruxelles.

Les deux parties n'étaient jusqu'à présent pas parvenues à trouver un accord, les concessions américaines s'étant avérées moins importantes que ce que souhaitaient les Européens.

Le texte est sujet à d'autres négociations avec les Etats-Unis.

En plus d'un accord sur les échanges commerciaux transatlantiques, le sommet du 26 mars doit également permettre d'arriver à une position commune sur l'Ukraine et sur le changement climatique.

Il offrira également l'occasion à Washington une nouvelle occasion d'apaiser ses partenaires européens sur les questions d'espionnage.

Les négociateurs de l'accord commercial ont bon espoir d'arriver à une finalisation du texte d'ici la fin de l'année, tout en sachant qu'il faudre convaincre les consommateurs de son bien-fondé dans un contexte de préoccupations grandissantes en matière d'environnement et de sécurité alimentaire.

UN ACCORD QUI BÉNÉFICIERA AU SECTEUR AUTOMOBILE

Les barrières douanières entre les USA et l'UE sont déjà assez peu élevées mais Bruxelles et Washington estiment qu'une levée totale des droits bénéficierait au secteur privé, tout particulièrement dans le secteur automobile.

Les voitures européennes importées aux Etats-Unis se voient actuellement imposer un droit de douane de 2% tandis que ce droit est de 10% pour les véhicules américains acheminés en Europe.

Les Etats-Unis négocient actuellement un accord commercial similaire avec 11 pays situés en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique, mais il existe toujours des divergences importantes en matière de droits de douane, notamment avec le Japon, principal partenaire de Washington dans la région.

Barack Obama et les dirigeants européens s'engageront également à faire en sorte qu'internet soit le plus sûr possible, tout en étant gouverné par une multitude de pays, pas seulement les Etats-Unis.

"Ensemble, nous voulons un internet ouvert, libre et sécurisé, fondé sur une modèle de gouvernance inclusif, efficace et transparent, comptant une multitude d'actionnaires", lit-on dans le projet.

Les responsables américains à Bruxelles n'ont pu être joints dans l'immédiat pour faire un commentaire.

Les négociateurs américains et européens ont entamé cette semaine un quatrième tour de discussions à Bruxelles, un mois après que les deux parties ont annoncé les concessions qu'elles étaient prêtes à faire.

Certains responsables proches de la positions européenne ont dit à Reuters que Bruxelles était prêt à lever 96% des droits de douane existants, ne les conservant que pour des produits sensibles, tels le boeuf, le porc et la volaille.

Mais Karel De Gucht, commissaire européen au Commerce, avait dit fin février que Washington n'allait pas aussi loin, sans être plus précis. Certaines informations de presse avaient alors rapporté que les Etats-Unis avaient proposé de lever 88% des droits de douane actuellement en place.

(Nicolas Delame et Benoît Van Overstraeten pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.