Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BANCA MPS

2.626EUR
-0.85% 
Ouverture théorique 3.940

IT0005218752 BMPS

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    2.649

  • + haut

    0.000

  • + bas

    2.600

  • volume

    1 082 232

  • valorisation

    2 994 MEUR

  • capital échangé

    0.09%

  • dernier échange

    25.06.18 / 17:35:34

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur BANCA MPS

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter BANCA MPS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BANCA MPS à mes listes

    Fermer

UE et Rome s'entendent sur les créances bancaires italiennes

Reuters26/01/2016 à 23:53
 (Actualisé avec des précisions) 
    par Francesco Guarascio 
    BRUXELLES, 26 janvier (Reuters) - La Commission européenne 
(CE) et l'Italie ont conclu mardi soir un accord sur des mesures 
permettant aux banques italiennes de céder une partie de leurs 
quelque 200 milliards d'euros de créances douteuses, mettent 
ainsi un terme à près d'un an de négociations parfois tendues. 
    Ces créances douteuses, qui se sont accumulées durant une 
période de récession qui s'est étalée de 2012 à 2014, ont 
immobilisé le capital des banques et ont réprimé une activité de 
crédit qui serait bien utile pour étayer une reprise économique 
fragile. 
    Le ministre italien de l'Economie, Pier Carlo Padoan, a dit 
à la presse, à l'issue d'une réunion d'environ cinq heures avec 
la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, 
que les modalités de l'accord étaient en cours de finalisation. 
    Il a précisé que le compromis reposait sur "un mécanisme de 
garantie, qui est un instrument très utile pour traiter les 
créances douteuses".  
    Ce mécanisme permettra aux banques italiennes de transférer 
les créances douteuses de leur bilan dans des structures de 
défaisance distinctes au sein desquelles elles seront titrisées 
pour être revendues. 
    Les banques bénéficieront d'une garantie de l'Etat sur les 
tranches prioritaires (senior) des créances titrisées. "Les 
garanties doivent être fixées au prix du marché et ne 
constituent donc pas une aide publique", a observé Margrethe 
Vestager dans un communiqué. 
    La Commission a déclaré dans un communiqué qu'avec l'aide 
d'un comité de surveillance, elle vérifierait la bonne exécution 
de la procédure afin de s'assurer qu'elle n'implique pas d'aide 
publique.  
    Conformément aux règles plus strictes introduites en Europe 
après la crise financière et destinées à protéger le 
contribuable, une aide publique ne peut être apportée à un 
établissement financier défaillant qu'une fois les actionnaires 
mis à contribution. 
    Les négociations entre Rome et Bruxelles ont buté des mois 
durant précisément sur cette question de savoir si le mécanisme 
à l'étude comporterait ou pas un élément d'aide publique. 
    Les actions des banques italiennes ont subi un sévère coup 
de tabac cette année, de crainte que ces négociations 
n'aboutissent pas. Mais elles ont rebondi mardi, dans l'espoir 
du contraire. 
    C'est surtout Monte dei Paschi di Siena  BMPS.MI , la 
troisième banque italienne, qui a souffert de cet état de 
choses, chutant de quelque 43% depuis le début de l'année, soit 
deux fois les pertes de l'ensemble du secteur bancaire italien. 
 
 (Avec Gavin Jones, Jan Strupczewski et Foo Yun Chee, Wilfrid 
Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey) 
 

Valeurs associées

-0.85%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.