1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Tweet ironique de Donald Trump : l'Élysée se refuse à tout commentaire

Boursorama avec AFP05/12/2018 à 10:36

Dans un message publié sur Twitter, le président américain se réjouit des concessions faites par le gouvernement français aux "gilets jaunes".

Donald Trump lors d'une rencontre bilatérale avec la chancelière allemande Angela Merkel, le 1er décembre à Buenos Aires ( AFP / SAUL LOEB )

L'Élysée ne répondra pas à la provocation. Le palais a choisi de ne pas commenter le tweet dans lequel Donald Trump ironise sur le recul d'Emmanuel Macron face aux "gilets jaunes" et se félicite du gel des taxes sur les carburants.

"Je suis heureux que mon ami Emmanuel Macron et les manifestants à Paris soient tombés d'accord sur la conclusion à laquelle j'avais abouti il y a deux ans", avait déclaré le président américain sur le réseau social mardi 4 décembre, faisant référence à son retrait des accords sur le climat conclus à l'issue de la COP21. "L'accord de Paris est fondamentalement mauvais car il provoque une hausse des prix de l'énergie pour les pays responsables, tout en donnant un blanc-seing à certains des pires pollueurs au monde", a ajouté le locataire de la Maison Blanche dans un second tweet.

TAXES "D'EXTRÊME GAUCHE SUR L'ESSENCE"

"Pas de commentaire", a répondu l'entourage du chef de l'État français mercredi matin. La veille, Donald Trump s'était déjà immiscé, de manière plus indirecte, dans le débat politique français, en relayant le message d'un commentateur conservateur américain selon lequel la France était secouée par des émeutes "en raison de taxes d'extrême gauche sur l'essence".

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jean-648
    05 décembre11:16

    el.rocio ou nous sombrons tous, ou on sauve tous notre planète. Il n'est nulle part inscrit dans le marbre que l'humanité n'est pas condamnée à disparaître.

    Signaler un abus

  • umrk
    05 décembre11:10

    voilà qui me donne envie de voter pour E Macron .....

    Signaler un abus

  • el.rocio
    05 décembre11:00

    Il raison nous nous devons faire des efforts en matière d'écologie et la France doit à elle seule sauver la planette gag!

    Signaler un abus

  • jean-648
    05 décembre10:52

    Le climat change c'est un coup des chinois pour affaiblir l'économie américaine. Voila son analyse, quel visionnaire ce Trump.

    Signaler un abus

  • dsta
    05 décembre10:52

    Et pendant ce temps en Pologne pour la COP24, on réunit 200 pays, comme on le fait chaque année...mais pour faire quoi, au final... ? Ils ne polluent pas..., ils viennent en trottinettes..., ils ne se goinfrent pas...??? Ceci est typique des gabegies organisées TOUS LES ANS et pour lesquelles on nous taxe pour payer toutes ces débauches!!! Des gilets jaunes...il y en aura d'autres!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer