Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Turquie-Davutoglu appelle à former un gouvernement intérimaire

Reuters25/08/2015 à 16:34

(Actualisé tout du long) ANKARA, 25 août (Reuters) - Le président turc Recep Tayyip Erdogan a invité mardi le Premier ministre sortant Ahmet Davutoglu à former un gouvernement intérimaire chargé d'expédier les affaires courantes jusqu'à la tenue d'élections anticipées qui auront lieu le 1er novembre. Le chef du gouvernement n'est pas parvenu à constituer une coalition autour du Parti de la justice et du développement (AKP) qui avait perdu lors des élections du 7 juin la majorité absolue dont il disposait au parlement depuis 2002. Face à cette impasse politique, Erdogan a annoncé la convocation d'un nouveau scrutin pour le 1er novembre, date confirmée mardi par le président de la commission électorale. Le Premier ministre Davutoglu a maintenant cinq jours pour constituer un gouvernement intérimaire de coalition qui aura pour tâche d'expédier les affaires courantes en attendant qu'un nouveau Parlement soit désigné par les urnes. Comme le prévoit la Constitution, le chef du gouvernement sortant a appelé les formations de l'opposition à participer à ce cabinet de transition. Cette main tendue s'est vu opposer une fin de non recevoir de la part du Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) et de la part du Parti d'action nationaliste (MHP) qui refusent la perspective d'un gouvernement dominé par l'AKP. Le troisième parti d'opposition, le Parti démocratique des peuples (HDP, pro-kurde), a fait savoir que ses députés étaient prêts à jouer un rôle mais son chef de file a dit qu'il ne serait pas étonné si Davutoglu tentait de les exclure. La présence de membres du HDP dans un cabinet de coalition serait délicate, les autorités turques ayant repris leurs offensives contre les combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) depuis un mois. "On ne peut pas diriger un pays en se fermant la porte les uns aux autres. J'appelle les partis d'opposition à assumer leurs responsabilités dans cette période de défi pour notre nation", a dit le Premier ministre. "Nous devons éviter les initiatives qui créent un sentiment de crise politique dans le pays", a-t-il ajouté, proposant aux députés de l'opposition des postes en dépit des objectifs de leurs chefs de file. (Orhan Coskun, Jean-Philippe Lefief et Pierre Sérisier pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.