Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tunisie-Ennahda reconnaît sa défaite face à Nidaa Tounes

Reuters27/10/2014 à 17:32

(Actualisé avec Ennahda, citations) par Tarek Amara TUNIS, 27 octobre (Reuters) - Le parti islamiste Ennahda, vainqueur des premières élections libres organisées en Tunisie après le renversement de Zine ben Ali, a reconnu lundi sa défaite aux législatives de dimanche, remportées par l'alliance laïque Nidaa Tounes. "Nous avons accepté ce résultat et félicitons le vainqueur", a déclaré Lofti Zitoun, membre de la direction du parti, interrogé par Reuters. Le mouvement, a-t-il ajouté, réitère son appel à la formation d'un gouvernement d'union dans lequel il est prêt à siéger. Nidaa Tounes remporterait plus de 80 sièges, contre 67 pour les islamistes, a-t-on a déclaré lundi de source proche du parti laïc sur la base d'un décompte préliminaire. "Selon les premiers résultats, nous menons et avec une avance confortable", a déclaré un responsable de Nidaa Tounes, sans confirmer de chiffres. Le parlement tunisien compte 217 membres. Aucun camp ne semblant en mesure de disposer seul d'une majorité absolue, une période de tractations entre partis devrait s'ouvrir en vue de former un gouvernement de coalition. Les autorités électorales devaient annoncer les résultats officiels dans la journée. Les grands partis avaient déployé dimanche des observateurs dans la plupart des bureaux de vote pour superviser le dépouillement. Dès dimanche soir, Béji Caid Essebsi, chef de file de Nidaa Tounes, avait fait état d'"indications" donnant sa coalition victorieuse du scrutin. Ces élections législatives et le scrutin présidentiel prévu en novembre et décembre doivent parachever la transition vers la démocratie et doter la Tunisie de nouvelles institutions, près de quatre ans après la "révolution de jasmin". SCRUTIN DOMINÉ PAR LES ENJEUX ÉCONOMIQUES Le soulèvement populaire de décembre 2010-janvier 2011 contre le régime autoritaire de Zine Ben Ali a été le déclencheur de révoltes à travers le monde arabe. De tous les pays concernés par ce "printemps arabe", la Tunisie fait désormais figure d'exception. Malgré des violences imputées à des islamistes radicaux, dont le meurtre de deux responsables de l'opposition laïque en 2013, elle échappe en grande partie aux troubles, au chaos voire à la guerre civile dont sont victimes à des degrés divers l'Egypte, la Libye et la Syrie. Elle s'est dotée en janvier d'une nouvelle constitution garantissant notamment la liberté de culte et l'égalité des sexes. Ce texte, salué par les pays occidentaux comme un modèle pour l'instauration d'un régime démocratique et respectueux des droits de l'homme, est le fruit d'un compromis au sein de l'Assemblée constituante élue en octobre 2011. Ennahda a alors remporté environ 40% des sièges et a dirigé un gouvernement de coalition jusqu'à la crise politique qui a suivi l'assassinat de deux figures de l'opposition. Accusé de laxisme envers les extrémistes, le parti a accepté de céder le pouvoir à un gouvernement d'experts formé en janvier dernier par Mehdi Jomaâ. Alors que la place de l'islam dans la société et la sphère politique était le thème majeur des élections de 2011, le scrutin de dimanche a été davantage dominé par l'économie, les questions sociales et la sécurité dans un pays qui dépend en grande partie de son activité touristique. (Mathilde Gardin, Bertrand Boucey et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Marc Angrand)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.