Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tuerie au Caire, les Frères musulmans appellent au soulèvement

Reuters08/07/2013 à 21:03

UNE CINQUANTAINE DE MORTS LORS D'AFFRONTEMENTS ENTRE PRO-MORSI ET MILITAIRES AU CAIRE

par Tom Perry et Alexander Dziadosz

LE CAIRE (Reuters) - Au moins 51 personnes ont été tuées et plus de 430 autres blessées lundi au Caire aux abords de la caserne de la Garde républicaine où serait détenu Mohamed Morsi, et le nouveau pouvoir et les islamistes se sont rejeté la responsabilité de cette tuerie.

Les Frères musulmans appellent désormais à un "soulèvement" après ces violences, les plus meurtrières depuis que le président Morsi a été déposé par l'armée mercredi dernier.

Selon la confrérie, à laquelle appartient Mohamed Morsi, l'armée a ouvert le feu au moment où les islamistes étaient assis en prières devant la caserne.

L'armée dit de son côté qu'un "groupe terroriste" a tenté de s'introduire à l'intérieur de la caserne et que les soldats n'ont fait que riposter lorsqu'ils ont été attaqués.

Ces violences plongent l'Egypte, plus grand pays arabe avec 84 millions d'habitants, dans une situation d'autant plus périlleuse que juste après la tuerie, les Frères musulmans ont appelé au "soulèvement".

"Le PLJ (Parti de la liberté et de la justice, branche politique des Frères musulmans) appelle le grand peuple égyptien à se lever contre ceux qui veulent leur voler la révolution avec des chars et des véhicules blindés, même sur les cadavres du peuple", a déclaré ce parti.

Les nouveaux dirigeants par intérim ont fait part de leurs "vifs regrets" et annoncé la mise sur pied d'une commission d'enquête sur ces événements. Ils demandent dans le même temps aux manifestants de rester à distance de toute installation militaire ou de quelque autre valeur stratégique.

Conséquence politique immédiate de la fusillade, les salafistes d'Al Nour, deuxième formation islamiste d'Egypte après les Frères musulmans, ont annoncé leur retrait des négociations sur la composition d'un gouvernement de transition.

INQUIÉTUDE DES ALLIÉS DE L'ÉGYPTE

La présidence a assuré que les efforts pour former un gouvernement se poursuivraient malgré les affrontements. "Ce qui s'est passé ne mettra pas fin aux initiatives pour former un gouvernement ou définir une feuille de route", a dit à Reuters Ahmed Elmoslmany, porte-parole de la présidence.

Le chef de file de la gauche, Hamdine Sabah, a estimé que le président par intérim, Adli Mansour, devait doter le pays d'un gouvernement le plus vite possible.

Les tractations pour constituer un nouveau cabinet se heurtaient déjà à des difficultés avant même la tuerie de lundi. Al Nour avait récusé les noms de deux personnalités libérales, refusant que le social-démocrate Ziad Bahaa ElDin devienne Premier ministre et que Mohamed ElBaradeï, figure de proue du camp laïque, accède à la vice-présidence.

L'armée ne peut se permettre qu'un vide politique s'installe durablement au moment où le pays s'enfonce dans les troubles et où l'économie est en plein marasme.

Les scènes de batailles rangées entre partisans et adversaires de Mohamed Morsi au Caire, à Alexandrie et dans d'autres villes alarment les alliés de l'Egypte, dont les Etats-Unis et l'Europe, mais aussi Israël.

La Turquie a condamné les dernières violences, parlant de "massacre". Pour l'Iran chiite, le rôle joué par l'armée égyptienne depuis mercredi est "inacceptable".

L'ARMÉE FERME LES PONTS SUR LE NIL

Selon l'armée, un officier a été tué et 40 autres personnes ont été blessées dans les affrontements de lundi matin.

Dans un hôpital proche de la mosquée de Rabaa Adaouia où les islamistes campent depuis le renversement de Mohamed Morsi, les salles étaient bondées de blessés.

"On était en train de prier quand des coups de feu ont retenti", a témoigné un blessé, Abdelaziz Abdelchakoua. "Ils ont tiré sur nous des gaz lacrymogènes et de la grenaille, des balles en caoutchouc (...). Puis ils ont tiré à balles réelles".

La chaîne de télévision Al Djazira Egypte a montré une clinique improvisée à proximité du lieu des violences, où des partisans de Morsi soignaient des blessés ensanglantés. Sept corps étaient alignés sous des couvertures et sous un drapeau égyptien. Un homme a déposé un portrait de Morsi sur l'une des dépouilles.

Des véhicules militaires ont bouclé une vaste zone autour de la mosquée Rabaa Adaouia. L'armée a fermé les ponts sur le Nil, et le calme semblait régner dans l'après-midi dans la majeure partie de la capitale.

Pascal Liétout et Eric Faye pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.