Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Trump pourrait renouer avec les prisons secrètes à l'étranger

Reuters25/01/2017 à 18:19
    WASHINGTON, 25 janvier (Reuters) - Donald Trump devrait 
signer sous peu un décret présidentiel permettant à la CIA 
d'utiliser à nouveau des prisons secrètes en territoire étranger 
pour y interroger des terroristes "d'envergure", a-t-on appris 
de sources proches du dossier. 
    Le décret ordonnerait le lancement d'une étude qui viendrait 
dire au président s'il doit "relancer le programme 
d'interrogatoires de terroristes étrangers d'envergure", et si 
la CIA doit gérer ces sites, selon la copie d'un projet dont le 
Washington Post, premier média à révéler l'information, a eu 
connaissance. 
    Selon les deux sources de Reuters, qui s'exprimaient sous le 
sceau de l'anonymat, Donald Trump devrait signer dans les jours 
à venir un décret présidentiel intitulé "Détention et 
interrogatoire de combattants ennemis". 
    La réouverture de ces sites pourrait toutefois se heurter à 
l'opposition du Congrès, mais également à celle de la communauté 
du renseignement et de certains officiers, hostiles à ces 
pratiques. 
    Le décret permettrait également aux agents américains de 
recourir à des techniques d'interrogatoires, de maintenir ouvert 
le centre de détention de Guantanamo et d'interdire au Comité 
international de la Croix-Rouge (CICR) de rendre visite aux 
détenus. 
    Ces mesures priveraient d'effet les deux décrets 
présidentiels signés par Barack Obama qui avait ordonné la 
fermeture du centre de détention de Guantanamo, celle des "sites 
noirs" de la CIA, et autorisé le CICR à rendre visite à tous les 
détenus incarcérés par les Etats-Unis. Il a également interdit 
le recours à certaines méthodes d'interrogatoires. 
    La CIA pouvait jusqu'alors recourir aux simulations de 
noyade, un mode opératoire assimilé à de la torture et qu'une 
commission du Sénat a jugé inopérant. 
    L'ONG Human Rights Watch (HRW) a condamné la tentation du 
recours à la torture et celle de la réouverture de "site noirs". 
    "La dernière fois, ces sites étaient parfois installés dans 
des démocraties, Pologne, Lettonie, Roumanie", mais aussi "au 
Maroc, en Egypte, en Jordanie, en Thaïlande et en Afghanistan", 
souligne Kenneth Roth, directeur de HRW, qui réclame une 
intervention du Congrès pour bloquer les projets présidentiels. 
    "J'espère que, cette fois, tous ces gouvernements (...) 
diront 'non', qu'ils ne se rendront pas complices d'un nouveau 
programme américain de torture." 
 
 (Mark Hosenball, Jonathan Landay, avec Stephanie Nebehay à 
Genève, Nicolas Delame pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.