Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Trump ne peut pas dénoncer l'accord de Paris sur le climat-Royal
information fournie par Reuters09/11/2016 à 08:52

    PARIS, 9 novembre (Reuters) - Donald Trump, probable futur 
président des Etats-Unis, ne sera pas en mesure de dénoncer 
l'accord de Paris sur le climat, a estimé mercredi la ministre 
française de l'Environnement, Ségolène Royal. 
    "Il ne peut pas, contrairement à ce qu'il a dit, dénoncer 
l'accord de Paris", a-t-elle déclaré sur RTL, jugeant que le 
compromis trouvé en décembre 2015 et entré officiellement en 
vigueur vendredi dernier était désormais contraignant.  
    "Il ne peut pas empêcher sa mise en oeuvre, rappelant que,   
  à l'heure où je vous parle, 103 pays ont ratifié, représentant 
70% des émissions", a ajouté Ségolène Royal, également chargée 
des Relations internationales sur le climat. 
    "Je ne suis pas inquiète car il va falloir redoubler de 
combativité pour gagner la bataille contre le climat mais il va 
falloir être extrêmement vigilant et riposter à chaque fois que 
des tentatives seront faites pour affaiblir cet accord", 
a-t-elle encore dit.         
    Ségolène Royal a également déploré les propos tenus durant 
la campagne par le candidat républicain, qui semblait en passe 
de remporter les élections de mardi. 
    "Donald Trump a défendu pendant cette campagne des avis 
absolument invraisemblables, il a remis en cause les effets du 
dérèglement climatique, du réchauffement climatique. Or le 
dérèglement climatique, je pense, est le défi de ce siècle", a 
encore déclaré la ministre de l'Environnement.    
    Un an après la conférence internationale de Paris, dite COP 
21, le nouveau rassemblement de l'Onu sur le climat s'est ouvert 
lundi à Marrakech, au Maroc. 
    Cette COP 22 est confrontée au défi de mettre en oeuvre un 
accord de lutte contre le réchauffement qui, contre toute 
attente, a été ratifié avec plus de trois ans d'avance sur le 
calendrier.    
 
 (Julien Ponthus et Simon Carraud, édité par Yann Le Guernigou) 
 

9 commentaires

  • 09 novembre12:47

    Elle ferait mieux de ne rien dire, ça lui éviterait de dire des âneries. Le réchauffement climatique n'est toujours pas démontré, la planète ayant depuis une dizaine d'années tendance à se refroidir. De plus, qu'est-ce que 10 ans pour une planète qui a 4,5 milliards d’années!!