1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Trump-Kim : les dessous d'une diplomatie spectaculaire
Le Point01/07/2019 à 07:55

Donald Trump gardait un goût amer de sa dernière tentative d'assaut sur la DMZ. En novembre 2017, son hélicoptère avait dû rebrousser chemin à la dernière minute, du fait d'un brouillard à couper au couteau nappant la frontière la plus militarisée du monde, qui déchire toujours les deux Corées. Deux ans plus tard, le président américain a enfin visité le « lieu le plus effrayant du monde », selon la formule-choc de Bill Clinton, mais il a fait mieux que ses illustres prédécesseurs démocrates, dont Barack Obama. En serrant la main du « leader suprême » Kim Jong-un, puis en devenant le premier hôte de la Maison-Blanche en exercice à fouler le sol de l'ennemi nord-coréen, l'ancien metteur en scène de télé-réalité espère une nouvelle fois écrire l'Histoire, devant les caméras du monde entier.Lire aussi Trump en Corée du Nord, les images d'un jour « historique »Les symboles comptent, en particulier à Panmunjom, dernier reliquat de la guerre froide, où fut conclu en 1953 le fragile armistice mettant fin à une guerre de Corée qui fit trois millions de morts. Il en faut beaucoup pour surmonter des décennies de méfiance, vis-à-vis d'un régime autarcique ultra nationaliste, qui a fait de l'Amérique son ennemi mortel. Mais il faudra aussi de la substance pour sortir de l'impasse nucléaire dans lequel Washington et Pyongyang sont enlisés depuis le début du siècle, et que les sommets de Singapour et Hanoï n'ont pu résoudre. Les...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer