Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Troisième jour de bombardement israélien sur la bande de Gaza

Reuters11/03/2012 à 16:00

RAIDS ISRAÉLIENS SUR LA BANDE DE GAZA

par Nidal al-Mughrabi

GAZA (Reuters) - Trois Palestiniens, dont un garçon de 12 ans, ont été tués dimanche dans des raids aériens menés par l'armée israélienne dans la bande de Gaza, d'où des activistes ont continué à tirer des roquettes vers Israël pour une troisième journée consécutive.

Dans un communiqué, le ministre de la Défense Ehud Barak a annoncé que les frappes israéliennes, qui ont fait au moins 16 morts depuis vendredi, se poursuivraient encore pendant plusieurs jours.

"Nous sommes au paroxysme de ce cycle (de violences)", a pour sa part déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu à son gouvernement. "Nous leur avons fait payer un lourd tribut et nous continuerons à agir autant que nécessaire."

Selon des responsables médicaux palestiniens, les frappes israéliennes de dimanche ont tué un civil dans une ferme et un activiste en plus de l'adolescent de 12 ans.

L'armée israélienne a dit enquêter sur la mort de ce garçon.

"Les forces israéliennes de défense n'ont pas l'intention de prendre pour cible autre chose que les infrastructures terroristes, comme nous l'avons constaté ces derniers jours", a dit un porte-parole militaire.

Dans un autre communiqué, l'armée israélienne dit avoir visé dimanche "une équipe terroriste qui était dans les ultimes phases de la préparation de tirs de roquettes contre Israël depuis le nord de la bande de Gaza."

MÉDIATION ÉGYPTIENNE

Après plusieurs semaines de calme relatif, les violences à la frontière entre Israël et la bande de Gaza ont brusquement repris vendredi avec la mort de deux chefs activistes tués dans l'explosion d'une voiture prise pour cible par l'armée israélienne dans la ville de Gaza.

Selon Israël, plus de 100 roquettes ont été tirées depuis contre son territoire, faisant six blessés, dont un est dans un état grave. Une trentaine de ces roquettes ont été interceptées par le bouclier antimissiles "Dôme de fer", selon l'Etat hébreu.

Le Djihad islamique et les Comités de résistance populaire (CRP) ont revendiqué l'essentiel de ces tirs, présentés comme des actes de représailles à l'intervention israélienne de vendredi.

Selon un responsable palestinien s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, l'Egypte aurait entrepris dimanche une médiation pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu.

"Israël a dit qu'il était prêt à mettre fin à ce cycle de violences si les tirs de roquettes en provenance de Gaza cessaient", a dit ce responsable palestinien. "Les factions palestiniennes ont aussi déclaré à l'Egypte qu'elles ne souhaitaient pas une escalade et que ce n'étaient pas elles qui avaient déclenché ce cycle, mais Israël ne peut pas l'arrêter quand elle veut."

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès du ministère égyptien des Affaires étrangères.

"Lors des précédents cycles de violences, les Egyptiens ont naturellement servi de médiateurs. Nous négocions avec le Hamas, mais avec un message clair: si vous ne tirez pas, nous ne tirons pas, si vous tirez, vous en paierez le prix", a dit le vice-Premier ministre israélien, Moshe Yaalon.

Avec Edmund Blair au Caire; Henri-Pierre André et Bertrand Boucey pour le service français


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.