1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Trois tours funéraires détruites à Palmyre par l'EI-Damas
Reuters04/09/2015 à 15:43

(Précisions) DAMAS, 4 septembre (Reuters) - L'Etat islamique a détruit trois tours funéraires construites entre les années 44 et 103 après JC à Palmyre, a annoncé vendredi le directeur syrien des Antiquités. Maamoun Abdoulkarim a dit à Reuters que ses contacts à Palmyre lui avaient confirmé la destruction des trois tours funéraires, dont celle d'Elahbel, érigée en 103 après JC. La tour d'Elahbel, d'une hauteur de quatre étages, était l'une des contructions funéraires les mieux préservées du site de Palmyre. Ces tours étaient alors construites pour abriter les dépouilles des membres des familles les plus riches de la ville. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les tours ont été détruites à l'explosif au cours des deux dernières semaines. Depuis la prise de Palmyre et de son site archéologique fin mai, l'Etat islamique a fait exploser deux temples datant de l'époque romaine, inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Humanité de l'Unesco. ID:nL5N10Y0UF Les djihadistes ont détruit de nombreux vestiges antiques dans les territoires sous son contrôle, principalement dans le nord de l'Irak et dans le nord-est de la Syrie. Ils se sont notamment attaqués aux ruines des cités antiques de Hatra et Nimrud et ont saccagé le musée archéologique de Mossoul. Le groupe EI se sert de l'ancien amphithéâtre de Palmyre pour pratiquer des exécutions en public et détruit les monuments qu'il juge sacrilèges. "Nous prévoyons davantage de dégâts à Palmyre mais c'est évidemment impossible à prévoir car c'est à l'évidence fait pour attirer l'attention de l'opinion", déclare Tomasz Waliszewski, directeur du centre polonais d'archéologie méditerranéenne, qui travaille depuis les années 1970 sur le site syrien. Selon l'Unesco, les destructions de l'EI à Palmyre sont des crimes de guerre. (Kinda Makieh,; Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer