Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Trierweiler dresse un portrait acide de François Hollande

Reuters03/09/2014 à 14:28

* Un portrait ravageur du chef de l'Etat * Un ouvrage écrit dans le plus grand secret * La fonction présidentielle change un homme, dit Le Foll (Actualisé avec autre extrait) PARIS, 3 septembre (Reuters) - François Hollande s'est "déshumanisé" au fil de sa conquête du pouvoir, raconte son ancienne compagne Valérie Trierweiler, qui évoque aussi dans un livre sa propre jalousie et les messages envoyés par le président pour la reconquérir après leur rupture. La sortie de l'ouvrage "Merci pour ce moment", à paraître jeudi et dont Paris Match publie de courts extraits ce mercredi, relate l'éphémère passage à l'Elysée de la journaliste. "Il est froid. Ne sourit pas. Je suis son faire-valoir, mais je ne dois rien valoir", écrit-elle du président dans ce livre publié aux éditions Les Arènes et préparé en grand secret. Elle explique, à en croire Paris Match, qu'elle s'est sentie "illégitime" tout au long de sa relation avec lui, avant même son élection à la présidence, en mai 2012. "Je sens que François ne veut plus de moi dans sa vie politique. Je suis éprise d'un homme que je sens s'éloigner avec le succès. Tout s'inverse", dit-elle plus loin. Après l'accession de François Hollande à l'Elysée, Valérie Trierweiler avait semblé mal à l'aise dans le rôle de "première dame". Elle avait ainsi provoqué la première crise du quinquennat en diffusant un tweet soutenant Olivier Falorni, l'adversaire de Ségolène Royal, l'ex-compagne du chef de l'Etat, aux législatives de 2012 à La Rochelle. "Oui, jalouse, je le suis, comme je l'ai été avec chaque homme que j'ai aimé", dit-elle. Selon Paris Match, qui consacre douze pages à la sortie du livre, elle écrit qu'au cours d'une dispute, le président lui dit: "On aurait peut-être dû se séparer à ce moment-là." Le 10 janvier, le magazine Closer a révélé la liaison du président avec la comédienne Julie Gayet, précipitant la crise entre le chef de l'Etat et l'ancienne journaliste. "TOUT ÇA, ÇA AGIT SUR UN HOMME" Quinze jours plus tard, François Hollande a annoncé leur rupture par un communiqué : "Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler." Depuis, à en croire les extraits, François Hollande tente de la reconquérir "quel que soit le prix à payer" en lui envoyant de multiples textos et en l'invitant à dîner "chaque soir". "Ses messages me parlent d'amour. Il m'écrit que je suis toute sa vie, qu'il ne peut rien sans moi", peut-on lire. Le directeur de la rédaction de Paris Match, Olivier Royant, a déclaré sur BFM TV que François Hollande avait découvert seulement mardi l'existence de l'ouvrage. Stéphane Le Foll dont des propos peu amènes à son égard sont rapportés par Valérie Trierweiler, s'est refusé à commenter une initiative qui survient, a-t-il souligné sur i>Télé, dans un contexte difficile. "On a suffisamment de sujets lourds et graves. (...) On n'a pas énormément de temps, donc il ne faut pas le perdre", a déclaré le porte-parole du gouvernement, ami du président. "Comment peut-on imaginer que je puisse dire quelque chose comme ça?", a-t-il poursuivi, alors que l'ex-première dame affirme avoir entendu de sa bouche durant la campagne présidentielle de 2012 : "Si tu veux une soirée avec François, il faut que tu passes par moi". A la question de savoir si la fonction présidentielle avait changé François Hollande, le ministre de l'Agriculture n'a pas démenti : "C'est vrai que la fonction présidentielle, c'est une charge, une responsabilité devant les Français qui est extrêmement lourde". "Tout ça, ça agit sur un homme". François Hollande est dépeint sous la plume de Valérie Trierweiler comme un homme froid, cynique, méprisant. L'ancien ministre UMP Brice Hortefeux y voit "une information utile" pour les Français, dont la défiance envers François Hollande s'accentue. La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, qui connaît Valérie Trierweiler, a regretté sur Europe 1 une confession qui "affaiblit la politique et la démocratie. Je le lui dirai". (Sophie Louet avec Gérard Bon et Henri-Pierre André, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.