Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Trêve prolongée de 24 heures à Gaza mais pas de signe d'accord

Reuters19/08/2014 à 04:53

par Nidal al-Mughrabi et Stephen Kalin GAZA/LE CAIRE, 19 août (Reuters) - Israéliens et Palestiniens se sont entendus pour prolonger de 24 heures supplémentaires la trêve dans la bande de Gaza, jusqu'à ce mardi soir, mais le chef de la délégation palestinienne aux pourparlers du Caire a mis en garde contre l'absence de progrès dans ces discussions. Ce délai a été décidé juste avant l'expiration du cessez-le-feu lundi soir à minuit (21h00 GMT). Le chef des négociateurs palestiniens, Azzam al Ahmad, a toutefois déclaré qu'il n'y avait eu "aucun progrès sur aucun point" dans les négociations indirectes destinées à parvenir à une cessation durable des hostilités dans la bande de Gaza. "Nous espérons que chaque minute des prochaines 24 heures sera utilisée pour parvenir à un accord sinon, le cycle des violences continuera", a dit ce responsable du Fatah, le mouvement nationaliste du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Azzam al Ahmad a accusé Israël de "manoeuvrer et traîner des pieds" dans ces discussions rendues possibles par la trêve, déjà prolongée à plusieurs reprises depuis son entrée en vigueur le 5 août après quatre semaines de conflit. Responsable du Hamas, Moussa Abou Marzouk a prévenu sur Twitter que le mouvement islamiste, qui contrôle la bande de Gaza, "ne renoncera jamais à aucune" de ses revendications. Un responsable palestinien à Gaza a déclaré que les discussions achoppaient notamment sur la demande du Hamas de doter la bande côtière d'un port et d'un aéroport. Israël se dit prêt à aborder ce point uniquement dans le cadre de négociations ultérieures pour parvenir à un accord de paix permanent avec les Palestiniens. L'ARMÉE ISRAÉLIENNE SE TIENT PRÊTE Israël, qui a lancé le 8 juillet l'opération "Bordure protectrice" pour mettre fin aux tirs de roquettes sur son territoire, exige pour sa part la démilitarisation de la bande de Gaza. Le Hamas, qui prône la destruction de l'Etat hébreu, exclut catégoriquement de renoncer à ses armes. Le mouvement islamiste insiste aussi sur la libération de prisonniers palestiniens par Israël, qui réclame de son côté la restitution par le Hamas des cadavres de deux militaires tués dans le conflit. L'Etat hébreu s'est engagé à ne pas bombarder la bande de Gaza tant que le calme perdurerait. En visite dimanche sur une base navale en compagnie de son ministre de la Défense, le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahu, a toutefois prévenu que "l'armée israélienne est prête à une action très agressive si les tirs (de roquettes) reprennent" en direction d'Israël. Au Caire, les deux camps ne discutent pas directement mais par l'intermédiaire de médiateurs égyptiens. Israël considère le Hamas comme une organisation terroriste. Selon le ministère palestinien de la Santé, le conflit a fait 2.016 morts, essentiellement des civils, dans la bande de Gaza, territoire densément peuplé. Israël a perdu 64 militaires et trois civils. (Bertrand Boucey pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.