1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Très chers mariages
Le Parisien16/05/2018 à 15:06

Très chers mariages

Alors que le stress monte à Buckingham Palace, à l'approche du mariage de Meghan Markle et du prince Harry, des milliers d'autres couples s'affairent aussi, en France, autour de leurs propres préparatifs. Le mois de mai signe le début de la saison des noces.Un coût moyen de 8 260 €L'an passé, 228 000 couples se sont dit « oui ». Le marché du mariage, estimé par le cabinet Xerfi à 3 milliards d'euros (Mds €), reste à la fête avec un coût moyen par cérémonie en 2017 de 8 260 € pour 65 invités, selon une enquête de Sofinco. Une moyenne qui masque d'importantes variations, de 4 553 € pour moins de 50 invités à plus du triple pour 150 convives ou plus. Pour financer cet événement, une large majorité puise dans son épargne ou compte sur l'aide de proches. Le crédit, le financement participatif et les sponsors restent des solutions très marginales. 800 agences spécialiséesFaute de temps, certains couples préfèrent déléguer l'organisation à des wedding planners dont le métier a émergé ces dernières années, malgré des tarifs loin d'être à la portée de toutes les bourses, nuance Xerfi. Importée des Etats-Unis, cette profession attire un public féminin, en reconversion ou fraîchement diplômé en marketing ou commerce. LIRE AUSSI > Cinq idées pour le meilleur et pour le pireSelon l'Association des consultants en mariage, 99% des 800 agences en France sont pilotées par une femme. Véritable couteau suisse, jonglant entre la comptabilité de sa micro-entreprise et la logistique de son matériel, l'organisatrice de mariage s'appuie sur un réseau de prestataires bien fourni : traiteur, coiffeur, DJ...Même s'il s'agit de se faire plaisir, les futurs mariés ne perdent pas de vue la facture finale, et cherchent à l'optimiser : mariage hors saison, entre octobre et avril, recours au collaboratif (don, location, échange de services, etc.) ou méthode « do-it-yourself », grâce aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • brun3686
    16 mai13:12

    le mariage n'est pas obligatoire, la fiesta couteuse non plus (même si la fiesta c'est bien)

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer