Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIR FRANCE - KLM

7.3560EUR
-1.95% 
indice de référence SBF 120

FR0000031122 AF

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    7.5200

  • clôture veille

    7.5020

  • + haut

    7.5400

  • + bas

    7.3140

  • volume

    1 320 263

  • valorisation

    3 153 MEUR

  • capital échangé

    0.31%

  • dernier échange

    21.06.18 / 11:13:31

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    6.9900

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    7.7220

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur AIR FRANCE - KLM

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter AIR FRANCE - KLM à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIR FRANCE - KLM à mes listes

    Fermer

Transport aérien-Sécurité et conjoncture freinent la demande

Reuters30/05/2016 à 16:30
    BERLIN, 30 mai (Reuters) - La demande de transport aérien de 
passagers a augmenté en avril à son rythme le plus lent depuis 
janvier 2015 après les attentats de Bruxelles, selon les 
dernières données de l'Association internationale du transport 
aérien (Iata) publiées lundi. 
    Bien que les compagnies aériennes profitent des bas prix du 
kérosène, la faiblesse de la conjoncture et la baisse des tarifs 
fragilisent un secteur dont les marges sont déjà faibles. 
    La demande a augmenté de 4,6% au mois d'avril à la suite des 
attentats de Bruxelles fin mars, qui ont tué 16 personnes, selon 
les chiffres publiés par l'Iata. 
    Le renforcement de la sécurité devrait figurer en tête des 
questions qui seront abordées lors de la réunion annuelle de 
l'Iata prévue du 1er au 3 juin à Dublin.  
    Les compagnies aériennes font par ailleurs l'objet de 
pressions en faveur d'une baisse de leurs émissions de dioxyde 
de carbone et leurs dirigeants discuteront des propositions de 
l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) d'un 
mécanisme de marché mondial visant à réduire ces émissions. 
    Le secteur est pour un schéma unique plutôt qu'une série de 
mécanismes différents selon les régions, a dit le directeur 
général de l'Iata, Tony Tyler, à la presse avant la réunion. 
    Une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne 
et les élections américaines sont également des sujets de 
préoccupation, les transporteurs aériens européens ayant déjà 
dit qu'un "Brexit" pourrait freiner la demande de billets. 
    Les tarifs ont baissé d'environ 4% début 2016 et devraient 
baisser encore, selon l'Iata qui regroupe près de 260 compagnies 
du monde entier représentant 83% du trafic aérien mondial. 
    "Il y a une augmentation assez importante de capacité malgré 
un environnement de baisse des prix, notamment de la part des 
compagnies européennes historiques, et je m'attendais à plus de 
discipline sur ce plan", note le consultant du secteur John 
Strickland. 
    Delta Air Lines  DAL.N , IAG  ICAG.L  et Lufthansa  LHAG.DE  
figurent parmi les grandes compagnies ayant revu en baisse leurs 
projets de croissance pour tenter de freiner la baisse des prix. 
    Tony Tyler, qui assistera à sa dernière réunion de l'Iata en 
tant que directeur général avant de céder la place à Alexandre 
de Juniac, PDG sortant d'Air France-KLM  AIRF.PA , doit 
présenter les perspectives de résultats du secteur jeudi. 
    La dernière prévision de l'Iata annonçait des bénéfices nets 
record de 36,3 milliards de dollars (32,58 milliards d'euros) en 
2016 - avec une marge nette de 5,1% - dont la moitié a été 
réalisée par les compagnies aériennes d'Amérique du Nord. 
    Quoi qu'il en soit Jonathan Wober, analyste chez CAPA-Centre 
for Aviation, s'attend à ce que les marges du secteur augmentent 
cette année grâce à la baisse des cours du pétrole. 
    "La demande reste globalement vigoureuse mais il y a une 
incertitude croissance au niveau macroéconomique, avec des 
révisions en baisse des prévisions de PIB au niveau mondial et 
des tensions géopolitiques", dit-il. 
 
 (Victoria Bryan; Juliette Rouillon pour le service français, 
édité par Patrick Vignal) 
 

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.