1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« Transformer la colère en débat » : l'appel à la sagesse lancé aux Gilets jaunes
Le Parisien07/12/2018 à 22:01

« Transformer la colère en débat » : l'appel à la sagesse lancé aux Gilets jaunes

Parmi de nombreux anonymes, quelques noms célèbres ont choisi de se joindre à cet appel à la sagesse, paraphé par 175 signataires. Parmi eux figurent les animateurs Cyril Hanouna, Maïtena Biraben et Stéphane Bern, l'acteur Thierry Lhermitte, le philosophe Bernard-Henri Levy, l'humoriste Michel Boujenah, les journalistes Aida Thouiri et Laurent Bazin ou encore le producteur Dominique Besnehard.« La France, face à l'Histoire, c'est d'abord le pays qui incarne la devise de la République : liberté, égalité, fraternité. Ce qui s'est passé samedi en a été la négation.La Liberté, notamment celle de manifester son opinion, était bien celle que voulait exercer une majorité de Gilets jaunes. Mais la liberté s'arrête là où commence l'oppression pour les autres : en empêchant les commerçants de travailler, les habitants de circuler, en exerçant une contrainte sur le reste de la population, la liberté a été bafouée.L'Egalité, c'est bien celle que revendiquait une majorité de Gilets jaunes. C'est le message politique fondamental du mouvement, l'appel lancé aux pouvoirs publics pour que les réformes entreprises le soient avec le souci de plus de justice sociale entre les citoyens et entre les territoires. L'avoir nié trop longtemps a été une erreur.La Fraternité, c'est bien celle que voulait exprimer une majorité de Gilets jaunes et que ce mouvement aurait pu, aurait dû incarner. Mais il n'y a pas de fraternité quand on tolère, ou pire, quand on encourage la destruction de biens publics, le pillage de biens privés, l'agression physique contre les forces de l'ordre, l'offense aux symboles mêmes de la République comme la flamme du Soldat inconnu. La fraternité s'est perdue samedi dernier et il est urgent de la retrouver.Voilà pourquoi les images de samedi ont sidéré le monde. Elles nous renvoient en miroir tout ce que nous ne sommes pas, tout ce qu'une immense majorité de nos concitoyens ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bubuchat
    08 décembre16:36

    j'aime bien tous ces personnages les poches plein de pognon indécent qui donne des conseilles au giletsjaunes ,et si au lieu de donner des conseilles ils partageaient leur salaires avec les plus pauvres la France et tous les français ne seraient pas dans la rue , mais ils ne le feront jamais car ceux ne sont que des charognards qui ne pensent qu'a leurs geules,

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer