Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Trafic d'armes: dix personnes, dont deux militaires, interpellées en France
AFP13/01/2021 à 21:48

Trafic d'armes: dix personnes, dont deux militaires, interpellées en France ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

Trafic d'armes: dix personnes, dont deux militaires, interpellées en France ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

Dix personnes, dont deux militaires en activité, ont été interpellées et placées en garde à vue mardi dans une enquête sur un vaste trafic d'armes en France, a-t-on appris mercredi de sources judiciaire et proche du dossier, confirmant une information de TF1.

Ce coup de filet a été ordonné par des juges d'instruction parisiens chargés depuis le 25 juin 2020 d'une information judiciaire pour "acquisition, détention, cession, transport d'armes de catégories A et B en réunion" et "association de malfaiteurs", a précisé la source judiciaire.

Le réseau est soupçonné d'avoir fourni des armes à des trafiquants de drogue et des sympathisants d'ultradroite, a indiqué la source proche du dossier.

Selon les informations de la chaîne de télévision, confirmées à l'AFP de source proche du dossier, les suspects "ont été arrêtés à travers l'Ile-de-France, l'Est mais aussi le sud de la France" par la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne.

L'un des deux militaires arrêtés travaille au ministère de la Défense et l'autre est affecté sur une base de l'est de la France.

"Un ancien soldat ou encore un passionné d'armes sympathisant de l'ultradroite" figurent aussi parmi les suspects, a précisé TF1. 

Leur garde à vue peut durer jusqu'à quatre-vingt-seize heures.

Certains suspects rachetaient auprès de collectionneurs privés des fusils d'assaut, des pistolets automatiques, des fusils mitrailleurs rendus inopérants, selon les premiers éléments de l'enquête dévoilés par la chaîne. "Cet arsenal était ensuite rendu à nouveau actif, remilitarisé, avant d'être revendu au marché noir aux plus offrants", ajoute TF1.

Joint par l'AFP, le ministère de la Défense n'avait pas réagi en début de soirée.

alh-bl/pa/cbn   

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7163258
    14 janvier09:56

    qleraz "ce que raconte TF1 ... " parce que vous vous auriez une autre histoire à raconter sur le sujet?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer