Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Trafic aérien perturbé par une grève

Reuters11/06/2013 à 16:29

LE CIEL FRANÇAIS PERTURBÉ PAR UNE GRÈVE DES CONTRÔLEURS AÉRIENS

PARIS (Reuters) - Les contrôleurs aériens ont entamé mardi une grève qui devrait se traduire par de fortes perturbations, dont la suppression de la moitié des vols jusqu'à jeudi dans huit aéroports français.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC), qui a demandé à plusieurs compagnies aériennes de réduire leur programme de vols de 50% sur ces trois jours, a fait état de 1.800 vols annulés mardi en France sur les 7.650 programmés.

Aéroports de Paris a annoncé un trafic aérien très perturbé au départ et à l'arrivée des aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly. Les aéroports de Beauvais, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux sont également concernés.

À Lyon, 43% des vols à l'arrivée et 42% au départ étaient annulés mardi matin sur les 383 vols initialement programmés sur l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.

À Marseille, une centaine de vols ont été annulés mardi matin, soit 33% du trafic prévu.

L'USAC-CGT, premier syndicat de la DGAC, a appelé tous les contrôleurs aériens à la grève. Ce préavis, déposé en coordination avec d'autres syndicats français, vise à dénoncer les projets de libéralisation du secteur de la navigation aérienne par la Commission européenne, précise le syndicat dans un communiqué.

Ce mouvement d'action se fait dans le cadre d'un appel de la Fédération européenne des travailleurs des transports et devrait entraîner des perturbations dans l'écoulement du trafic aérien dans de nombreux pays européens.

Invité sur RTL, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a indiqué avoir remis lundi un mémorandum au commissaire européen chargé des Transports Siim Kallas pour lui demander de suspendre le projet de libéralisation.

"La volonté de créer un ciel unique européen est une finalité intéressante, que la France a initiée d'ailleurs, pour autant il faut que les choses se fassent dans le respect de l'organisation nationale, notamment de notre histoire de l'aviation civile, et par ailleurs il faut donner du temps", a-t-il dit. "La réalité du secteur a besoin de temps pour s'adapter."

Le mouvement de grève est critiqué par le syndicat des compagnies aériennes autonomes (Scara) qui dénonce "un coup très rude" porté "au pavillon français tant au plan commercial qu'au plan financier."

Le syndicat, qui représente 15 compagnies françaises, s'élève également contre "l'injonction de la DGAC aux compagnies aériennes d'annuler 50% de leurs programmes de vol".

"Ces modalités ne tiennent pas compte des réalités opérationnelles spécifiques à chacune des compagnies, et notamment des difficultés à assurer dans de bonnes conditions le rapatriement de leurs passagers bloqués à l'étranger", estime le Scara.

Marine Pennetier, avec service France, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.