Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tracey Curtis-Taylor achève son vol commémoratif en Australie

Reuters09/01/2016 à 09:49
    SYDNEY, 9 janvier (Reuters) - Tracey Curtis-Taylor a achevé 
samedi à Sydney son périple aérien entre la Grande-Bretagne et 
l'Australie à bord d'un biplan historique pour commémorer 
l'exploit d'Amy Johnson, première femme à avoir accompli cette 
traversée en solitaire en 1930.  
    L'aviatrice britannique âgée de 53 ans était partie le 1er 
octobre de Farnborough aux commandes du Spirit of Artemis, un 
Boeing Stearman de 1942, dont le poste de pilotage est ouvert.   
    "Les paysages, le relief, la végétation... C'est ce qu'on 
peut voir de plus beau au monde. Très peu de gens peuvent voler 
comme je l'ai fait", a-t-elle déclaré à Reuters à son arrivée.  
    Tracey Curtis-Taylor a parcouru 22.000 km, survolé 23 pays 
et consommé 8.000 litres de carburant.  
    "Pour faire quelque chose comme ça, il faut être 
complètement autonome. Nous avons fait quelque chose comme 54 
escales et c'est ce qui prend le plus de temps", a-t-elle 
expliqué.  
    L'une de ces escales n'était d'ailleurs pas prévue. A court 
de carburant, elle a dû se poser dans l'"outback" australien et 
en chercher avec l'aide d'aborigènes. Après le survol de Timor, 
elle a par ailleurs passé une journée à nettoyer ses hélices 
couvertes de sel.  
    L'aviatrice a également été confrontée à la méfiance des 
autorités aéroportuaires, après les attentats du 13 novembre à 
Paris et celui qui a entraîné la destruction d'un avion de ligne 
russe dans le Sinaï, fin octobre.  
    "Tout est en état d'alerte maximum", a-t-elle souligné. 
    La météo l'a par retenue plusieurs jours en Roumanie et elle 
a dû survoler les champs de bataille syriens.  
    En 1930, Amy Johnson, qui était âgée de 26 ans, n'a 
pratiquement fait escale que dans des pays de l'empire 
britannique. Elle est décédée à 37 ans dans un accident d'avion 
survenu en 1941 en Grande-Bretagne. Le 75e anniversaire de sa 
mort a été célébré mardi.     
 
 (Chris McCall, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.