Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Toyota relève sa prévision de résultat pour l'exercice 2011-2012

Reuters07/02/2012 à 13:41

HAUSSE DE 51% DU BÉNÉFICE OPÉRATIONNEL DE TOYOTA AU 3E TRIMESTRE

par Chang-Ran Kim

TOKYO (Reuters) - Toyota a affiché mardi un résultat trimestriel meilleur que prévu et a nettement relevé ses prévisions annuelles, qui restent toutefois en-deçà des attentes des analystes.

Le premier constructeur automobile japonais vise désormais pour l'exercice 2011-2012 qui sera clos fin mars un bénéfice opérationnel en recul de 42%, à 270 milliards de yens (2,7 milliards d'euros), contre 200 milliards attendus précédemment, et un bénéfice net de 200 milliards (contre 180 milliards).

Les analystes financiers prévoient un résultat opérationnel 2011-2012 de 331 milliards de yens, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Sur la période octobre-décembre, troisième trimestre de l'exercice fiscal 2011-2012, le résultat opérationnel a bondi de 51% en rythme annuel à 149,7 milliards de yens (1,49 milliard d'euros) alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 93,9 milliards.

Le bénéfice net, qui inclut les résultats des coentreprises chinoises, a lui reculé de 13,5% à 80,9 milliards de yens.

Le premier constructeur automobile japonais continue de pâtir de la vigueur du yen et de l'impact sur sa production des inondations en Thaïlande. Celles-ci, qui ont fait plus de 500 morts, ont commencé l'été dernier au moment où Toyota se remettait à peine des conséquences du séisme et du tsunami qui ont touché le nord-est du Japon le 11 mars.

Le groupe estime que les perturbations provoquées par ces inondations dans son système de production se traduiront par un manque à gagner de 240.000 véhicules à travers le monde pour l'ensemble de l'exercice en cours. General Motors et Volkswagen ont de ce fait doublé Toyota dans le classement mondial des ventes automobiles en volumes pour 2011.

Le constructeur nippon a cependant précisé que toutes ses usines avaient retrouvé un rythme normal sauf celles en Thaïlande.

PRIME À LA CASSE

Grâce à la remise en place d'une prime à la casse par le gouvernement japonais et au prolongement d'incitations fiscales à l'achat de voitures "propres", les commandes de la nouvelle hybride Aqua de Toyota au cours de son premier mois de commercialisation représentent 10 fois son objectif de ventes.

Pour l'année 2012, Toyota dit prévoir un bond de 21% de ses ventes mondiales, à un niveau record de 9,58 millions d'unités, en incluant ses filiales Daihatsu Motor et Hino Motors.

L'un des dirigeants de Toyota a dit à la presse que le groupe espérait vendre au moins un million de véhicules en Chine, contre 800.000 en 2012.

"Il est prématuré d'évoquer une tendance des ventes en ne prenant en compte que nos performances de l'année dernière, marquée par toutes ces catastrophes naturelles", avait souligné la semaine dernière Akio Toyoda, le patron du constructeur, devant des journalistes .

"Je veux que Toyota soit jaugé sur ses performances de cette année, sous réserve qu'elle soit paisible."

L'action Toyota a gagné plus de 25% depuis le mois de novembre et a atteint lundi un plus haut de six mois. Avant publication des résultats, elle a terminé mardi à 2.986 yens.

Toyota, comme toutes les sociétés exportatrices nippones, est handicapé par la force du yen. Le groupe a exporté 57% de sa production japonaise l'an dernier, pour beaucoup à perte. Le groupe a produit l'an dernier 2,76 millions de voitures au Japon, soit un tiers de la production automobile totale du pays.

Le constructeur s'efforce de rendre ses usines japonaises plus efficaces afin de tenir son engagement de fabriquer au trois millions de véhicules par an au Japon. Le plan visant à faire revenir ses activités japonaises à l'équilibre suppose un taux de change de 85 yens pour un dollar, contre environ 76-77 yens actuellement.

Fin janvier, Honda a annoncé une chute de 65% de son résultat d'exploitation trimestriel tout en prévoyant une baisse de même ampleur pour l'ensemble de l'exercice 2011-2012, le constructeur ayant été plus affecté que ses concurrents par les catastrophes naturelles au Japon et en Thaïlande.

Nissan publiera ses résultats trimestriels mercredi.

Benoit Van Overstraeten et Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.