Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Toutes les options sont ouvertes en Syrie, dit Laurent Fabius

Reuters26/08/2013 à 12:46

TOUTES LES OPTIONS RESTENT OUVERTES EN SYRIE, SELON LAURENT FABIUS

PARIS (Reuters) - Toutes les options sont ouvertes en Syrie et une décision sera prise dans les jours qui viennent quant à la réponse à apporter à l'attaque chimique présumée près de Damas mercredi dernier, a déclaré lundi Laurent Fabius.

François Hollande s'est entretenu au cours du week-end avec plusieurs dirigeants occidentaux pour discuter des réponses possibles par la communauté internationale.

"La décision n'est pas encore prise", a déclaré lundi le ministre français des Affaires étrangères sur Europe 1, qui était interrogé sur une réaction de force imminente.

"Il faut proportionner les réactions, mesurer, agir à la fois avec détermination et avec sang-froid et c'est ça qui va être arbitré au cours des jours qui viennent", a-t-il ajouté.

"Les options sont ouvertes, la seule option que je n'envisage pas, c'est de ne rien faire."

À la question de savoir si un refus des Nations unies à une intervention militaire pourrait être contourné, Laurent Fabius a répondu: "dans certains circonstances, mais il fait faire très attention bien sûr, parce que la légalité internationale, ça existe."

"La légalité internationale est définie par les Nations unies, et en même temps il y a des pays qui bloquent, là en l'occurrence on sait que la Chine et la Russie ont déjà bloqué et bloqueraient vraisemblablement, donc c'est un vrai problème qui est posé."

La Turquie participera à une coalition internationale contre le pouvoir syrien si un consensus élargi sur une action dans ce conflit ne peut pas être dégagé au sein du Conseil de sécurité de l'Onu, a de son côté annoncé lundi Ankara.

"PRÉSENCE TARDIVE" DES ENQUÊTEURS DE L'ONU

Selon l'opposition syrienne, les forces du régime de Bachar al Assad ont procédé tôt mercredi à un bombardement chimique massif contre certains faubourgs de Damas, faisant selon les sources de 500 à 1.300 morts.

Le président français a déclaré dimanche à son homologue américain que "tout concordait pour désigner le régime de Damas comme l'auteur de ces attaques inacceptables".

Le dirigeant syrien a démenti ces accusations, qui obéissent selon lui à des motifs politiques destinés à justifier une intervention armée américaine en Syrie.

La Russie s'inquiète fortement d'une éventuelle intervention militaire en Syrie, et a appelé la diplomatie américaine à faire preuve de retenue dans cette affaire.

Le chef de la diplomatie française, qui a dénoncé un "massacre chimique établi", s'est inquiété lundi de la "présence tardive" des inspecteurs des Nations unies sur le terrain. Ceux-ci doivent arriver ce lundi dans la banlieue est de Damas pour vérifier qu'il y a bien eu une attaque chimique mercredi.

"Toute une série de signes peuvent disparaître", a prévenu Laurent Fabius.

"D'autre part, il faut bien comprendre qu'eux n'ont pas la mission de voir qui est à l'origine de (l'attaque), donc c'est ça qui est préoccupant", a-t-il ajouté.

Londres a également manifesté dimanche la crainte que les preuves de l'attaque chimique présumée soient effacées avant la visite des enquêteurs de l'Onu.

Chine Labbé, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.