1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Tour de France : Geraint Thomas, l'arbre qui cache la Sky !
Le Point30/07/2018 à 09:35

Geraint Thomas a porté pendant onze jours le maillot jaune durant ce Tour de France. À 32 ans, il remporte la plus prestigieuse victoire de sa carriÃ?re.  (crédit : YORICK JANSENS)

Au sein d'une équipe à la réussite presque insolente ? victorieuses de six des sept derniers Tour de France ? Geraint Thomas aurait presque des allures de modeste. Il n'a pas le caractère rock star et les pattes de Bradley Wiggins, ni les fulgurances parfois douteuses en ascension comme en descente de son coéquipier Christopher Froome.

Au terme de trois semaines sur les routes de France, ce qui définit de prime abord ce Gallois de 32 ans, fier de sa réputation de buveur de pintes et de soirées endiablées à chanter « Sex Bomb », c'est son sans-faute. Deux victoires d'étapes,

une arrivée en solitaire à l'Alpe d'Huez, une poignée d'attaques pour glaner quelques secondes de bonifications et, surtout, la contemplation d'un autre monde ? l'ancien ? qui s'écroule.

L'embarrassant « cas Froome »

Un par un, chaque favori s'est en effet retrouvé affaibli. Richie Porte et Vincenzo Nibali ont dû abandonner, Romain Bardet a perdu un à un ses coéquipiers alors que Valverde et Quintana n'ont jamais semblé au niveau. Et puis il y a le « cas » Froome, le leader de l'équipe britannique. Pendant un an, la Sky a dû gérer l'affaire du contrôle anormal au salbutamol lors de la Vuelta 2017.

L'écurie britannique donnait alors la...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer