1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Toulouse et Monaco mettent le feu au Stadium

So Foot24/02/2018 à 19:00

Toulouse et Monaco mettent le feu au Stadium

Monaco n'allait laisser aucune chance à Toulouse. Toulouse allait faire trembler Monaco. Mais Monaco allait revenir plus fort. Mais Toulouse n'est jamais mort. En bref, TFC et ASM nous ont offert un beau mano a mano cet après-midi.

Toulouse 3-3 Monaco

Buts : Sangaré (24e), Delort (78e sp) et Sanogo (87e) pour le TFC // Lopes (8e et 47e) et Jovetic (72e) pour l'ASM

Pour Kool Shen, y suffit d'un rien. Pour les Toulousains, ce rien s'appelle un but. Au bon endroit au bon moment, Sangaré égalise pour le Téf' en même temps qu'il inscrit son premier pion en pro d'un plat du pied assuré. Nous sommes à la moitié de la première période et le match entre Toulouse et Monaco peut enfin commencer. Car jusqu'ici on assistait principalement à un toro monégasque face à des Violets paumés dans un labyrinthe sans fil d'ariane. Un rien suffisant pour changer l'avenir ? Oui. Car n'en déplaise à Rony Lopes, Bruno a toujours raison.

Vidéo

On me voit, on m'voit plus

Premier couplet, première accélération monégasque, premier but : alors que Toulouse semble miser sur un combo solidité défensive - coups de pied arrêtés, son back four craque sur une bastos balancée au hasard par Glik, exploitée par un Baldé tout en combat et terminée Rony Lopes, fort entre les jambes de Lafont. Son gardien sur le cul, Toulouse est chancelant. Tout est trop mou, sans

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer