1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Totale loyauté envers le parti exigée des fonctionnaires chinois
Reuters17/01/2017 à 08:30

    PEKIN, 17 janvier (Reuters) - Les autorités chinoises ont 
édicté de nouvelles règles pour les cadres fonctionnaires dans 
les domaines de l'éducation et des médias, les invitant à 
respecter la discipline du parti s'ils veulent conserver leur 
emploi. 
    Le président Xi Jinping a depuis son arrivée au pouvoir en 
mars 2013 consolidé son emprise sur le Parti communiste chinois  
et entend l'accroître encore cette année, qui verra le PCC tenir 
son XIXe congrès. 
    La loyauté envers le parti ne souffre aucun écart. Les 
nouvelles règles s'appliquant à l'éducation et à la presse 
l'illustrent. 
    "Les directeurs en place dans les journaux, les magazines, 
les stations de radio et de télévision, en raison des exigences 
idéologiques particulières que requiert leur travail, doivent, 
et c'est la condition la plus importante, faire preuve de foi 
politique et adhérer à la doctrine du parti", est-il dit. 
    A l'université, on attend des hauts responsables qu'ils 
soient "des dirigeants socialistes". La loyauté envers le parti 
est pareillement exigée des instituteurs et institutrices à 
l'école primaire et des professeurs dans le secondaire.  
    Le président Xi a dénoncé le risque de voir des "valeurs 
occidentales" se répandre à l'université et il a, à maintes 
reprises, invité les médias à "guider" l'opinion publique en 
accord avec la ligne du PCC. 
    Les nouvelles règles s'appliqueront à l'embauche des cadres 
dans ces administrations publiques, qui incluent aussi les 
hôpitaux et les instituts de recherche, et pourront justifier 
des licenciements. La performance de ces fonctionnaires sera 
désormais suivie de près et évaluée à intervalles réguliers. 
    Selon l'agence de presse officielle Chine nouvelle, les 
secteurs concernés par ces changements emploient 70% des 
fonctionnaires du pays. 
 
 (Christian Shepherd, Gilles Trequesser pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer