1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Top 14 : le derby Racing 92-Stade Français a relancé le suspense
Le Parisien05/05/2019 à 21:32

Top 14 : le derby Racing 92-Stade Français a relancé le suspense

Ce n'était pas Star Wars qu'il fallait programmer, comme animation dans la salle de spectacles de Paris - La Défense - Arena, ce dimanche, mais un bon polar. Il y a eu des rebondissements, en effet, dans ce derby qui a tourné à l'avantage du Stade Français, vainqueur de son ancestral rival le Racing (27-23). Et surtout, un résultat qui relance le suspense dans la course à la qualification à deux journées de la fin.Le Racing inquiétantDark Vador était là, bien présent derrière les poteaux. Et avec lui la face sombre de la force qui perturbe un club francilien traînant sa misère depuis son élimination en quart de finale de la Coupe d'Europe dans sa salle devant Toulouse, le 31 mars dernier. Les Ciel et Blanc montrent beaucoup de faiblesses en ce moment. Battus à Pau la semaine dernière (29-27), ils se sont présentés en ordre dispersé, sans mordant, souvent en retard dans les zones de combat.Les voilà, sixièmes, derniers qualifiés en phase finale pour l'instant et mal embarqués pour disputer leur match de barrage à domicile. Il faudra même assurer la qualification sur les deux rencontres restantes, à Perpignan, dans deux semaines, puis à Agen, contre deux formations qui n'ont plus rien à jouer. « Justement, méfions-nous des équipes libérées, assène le coentraîneur Laurent Travers. A nous d'éviter le faux pas. C'est à la 26e journée qu'on verra. L'an dernier, Castres s'était qualifié in extremis puis est devenu champion de France. »Que se passe-t-il donc dans la tête de l'ogre, armé pour tout dévorer cette saison et apparaissant chaque jour plus fragile ? « Il y a d'autres équipes qui marquent le pas, ça arrive, rétorque Travers. Il faut une prise de conscience de chacun. » Le prochain départ de son compère Laurent Labit vers le XV de France perturbe-t-il un groupe dont les leaders sont à la peine ? Zebo ne jouait pas, Russell était remplaçant, et les autres n'ont pas montré ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer