Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (470-461)
information fournie par So Foot30/09/2022 à 06:00

Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (470-461)

Top 1000 : les meilleurs joueurs du championnat de France (470-461)

Quel est le meilleur joueur de l'histoire du championnat de France depuis sa création en 1932 jusqu'à 2022 ? Statistiques, palmarès, trajectoires personnelles, classe, dégaine, empreinte laissée : autant de critères qui nous ont permis d'établir notre classement très subjectif des mille joueurs les plus marquants de Division 1 et de Ligue 1. Le credo d'un feuilleton qui va durer précisément 100 jours.


Dominique Arribagé
Toulouse (1992-1998 puis 2004-2008), Rennes (1998-2004)

À l'été 2008, et alors qu'il se sent encore capable de rempiler, Dominique Arribagé se résout finalement, à 37 ans, à raccrocher les crampons. L'élégant défenseur - qui termine donc sur une saison bouclée dans la peau du doyen de l'élite - referme un livre ouvert seize ans plus tôt, à Toulouse, club où il est revenu en 2004 et dont il est toujours, à ce jour, le recordman du nombre de matchs disputés (335 apparitions). Entre ses deux expériences violettes, l'actuel consultant pour Prime Vidéo s'offre six années à Rennes, où il débarque en même temps que le nouveau propriétaire, un certain François Pinault. Si le richissime homme d'affaires tient les cordons de la bourse, l'ancien Toulousain, lui, devient vite un patron sur le terrain, comme en témoigne le brassard de capitaine dont il hérite logiquement. Solide dans les duels et à l'aise de la tête, Domi sait aussi se montrer adroit dans la surface adverse. L'un de ses buts bretons est forcément plus marquant que les autres : celui inscrit lors du derby contre Nantes (1-0), en septembre 2002. "Je me souviens de mon but vainqueur, un peu du mollet sur un ballon qui traîne dans la surface... Pas très esthétique, mais efficace" , raconte à 20 Minutes l'ex-taulier défensif . Qui a souvent été bien plus esthétique, justement, que cette réalisation de raccroc.






Casimir Koza
Lens (1953-1957), RC Paris (1958-1959), Strasbourg (1959-1964)

Le tour d'horizon des footballeurs franco-polonais se poursuit. Et c'est au tour de Casimir "Koza" Kozakiewicz d'entrer en piste. Formé au RC Lens, comme beaucoup de joueurs de la diaspora, l'attaquant doit patienter avant de faire son trou dans l'élite.

À Lens,…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire